Imprimer
Commentaires
crise covid-19

L’Umvin demande plus à l’État

Publié le 01/06/2020 - 09:01

Pour l’Union des maisons et des marques de vins (Umvin), le plan de soutien aux entreprises et exploitations viticoles serait largement insuffisant. Présenté le 29 mai par les ministères de l’économie, de l’action et des comptes publics et de l’agriculture, il comprend 175 millions d’euros issus du budget de l’État, complétés par 80 millions d’euros prélevés sur le PNA (Programme national pour l’alimentation).

L’impact des droits additionnels américains est, à lui seul, de l’ordre de 300 millions d’euros par an, affirme Michel Chapoutier, président de l’Umvin. Depuis, nous avons supporté l’impact du Covid-19, en particulier la fermeture du CHR en France et de très nombreux pays. Le plan présenté ce matin est donc encore très loin de répondre aux besoins de la filière. 

L’Umvin demande un financement spécifique, hors du PNA. Par ailleurs l’Union estime que les exonérations de charges sociales, notamment pour les entreprises de la filière de plus de 50 salariés ne sont pas suffisants. De même, l’aide au stockage privé introduite à un tel niveau de prix qu’elle n'offrirait qu’une attractivité très limitée. Enfin, l’Umvin regrette qu’aucune mesure de soutien aux outils de régulation de l'offre ne soit proposée.

Pourtant, ces mesures permettraient de répondre aux besoins des régions viticoles qui ne souhaitent pas distiller,

précise le communiqué.

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière