Imprimer
Commentaires
Campagne INCa sur le cancer

Les élus de l'ANEV alertent le président de la République

Publié le 08/09/2017 - 16:18

Suite à la campagne INCa sur la prévention du cancer et plus particulièrement sur l'affiche incriminant particulièrement le vin, Association Nationale des Elus de la Vigne et du vin (ANEV) réagit à son tour.

Une lettre ouverte a ainsi été adressée au président de la République. En voici le contenu dans son intégralité: 

Nous tenons à vous faire part de notre mécontentement concernant la campagne en cours des autorités de santé sur les facteurs de risque de cancer.

Un tire-bouchon figure sur un visuel de cette campagne et cible donc le vin au lieu de viser l’ensemble des alcools. Ceci en infraction avec le code de la santé publique qui prévoit une absence de discrimination entre les alcools.

En plein Etat généraux de l’alimentation, au moment où vont démarrer les foires aux vins, ce visuel est mal reçu et incompris par la filière viticole. La filière vin, grâce à des PME dynamiques, innovantes, pourvoyeuses d’emploi fait vivre les territoires ruraux que nous représentons. C’est pourquoi si nous partageons l’idée que la prévention du cancer doit être une priorité, il est cependant difficile d’admettre que le vin, qui est devenu aujourd’hui une boisson occasionnelle, de plaisir et de convivialité, soit ainsi stigmatisé.

Les résultats à l’export des vins et eaux-de-vie de vin, loin de se tasser, sont en progression depuis 10 ans. Que vont dire les exportateurs à leurs clients qui vont s’étonner d’une telle campagne dans le pays du vin qu’est la France? Doivent-ils leur indiquer sur les bouteilles que le vin contribue au développement des cancers ? Pourquoi chercher à faire diminuer la consommation de tous alors qu’il serait prioritaire de s’attaquer aux consommations excessives par des repères de consommation pertinents ?
Nous vous demandons donc, Monsieur le Président, de faire retirer ce tire-bouchon du visuel et pour l’avenir de trouver les voies et moyens afin que les autorités concernées ne stigmatisent pas un des rares secteurs agricoles dont la balance commerciale est excédentaire.


Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre profond respect.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière