Imprimer
Commentaires
Etat des lieux

Les 5 points clés du Conseil spécialisé « Vins » de FranceAgriMer

Publié le 30/01/2017 - 10:41

FranceAgriMer a effectué son Conseil spécialisé « Vins » le 25 janvier dernier pour les filières viticole et cidricole, sous la présidence de Jérôme Despey. L’occasion d’évoquer certains points clés tels que la conjoncture, le plan d’action de la filière, la prolongation du programme national d'aide pour la période 2019/2023 ou encore la gestion du potentiel viticole.

Conjoncture

D’après les données des contrats d’achat à la fin décembre 2016, les ventes de vins en vrac ont été moins dynamiques que lors de la campagne 2015/16 pour les segments VSIG et vins IGP. Pour les AOC, les volumes de ventes sont légèrement inférieurs à l’an passé, avec hausse des ventes en rosés et baisse en blancs et rouges. Les prix moyens sont en hausse pour les VSIG et les IGP et les prix de transactions des vins AOC sont en progression.

Plan d’action de la filière viticole

Issu d’une demande du ministre de l’Agriculture à l’ensemble des filières fin 2013, ce plan stratégique s’est traduit en 73 mesures pour la période 2015/2017. À ce jour : environ 30 % des mesures sont réalisées et plus de 40 % sont en cours ou lancées.
À cette occasion, les États membres de l'Union européenne ont adopté le 24 janvier un règlement d'exécution 2019/2023 d’un programme national d'aide (PNA) pour la filière vitivinicole.

Partenariat avec les Régions de France

Une concertation renforcée est développée entre les représentants de FranceAgriMer (DRAAF), les régions et la profession.

OCM vitivinicole

Au 25 janvier, la consommation des crédits de l’enveloppe 2016/17 du programme français atteint 44,7 millions d’euros : 22,9 M€ pour les investissements des entreprises, 18,4 M€ pour la restructuration et la reconversion du vignoble, 2,7 M€ pour la promotion sur les marchés des pays tiers et 0,7 M€ pour les prestations viniques.

Gestion du potentiel viticole

Le conseil spécialisé a donné un avis favorable sur les limitations régionales en plantations nouvelles en AOC, en IGP et en VSIG. 95 demandes de limitations ont été retenues.

Le conseil a également donné un avis favorable sur la mise en place régionale du critère d’éligibilité de « non détournement de notoriété entre IG » pour 36 AOC ou groupes d’AOC qui en ont fait la demande. Aucune IGP n’en a fait la demande. Par ailleurs, la mise en place du critère de « non détournement de notoriété » avait été actée, au niveau national, pour les VSIG lors du conseil de décembre dernier.

L’arrêté de gestion de la campagne de plantation 2017 sera examiné lors du prochain conseil spécialisé.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière