Imprimer
Commentaires
santé

Le resveratrol: bénéfique pour les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques

Publié le 04/01/2017 - 10:17

Le resveratrol, un polyphénol, naturellement présent dans la peau des raisins et dans le vin rouge, a montré un potentiel pour lutter contre les déséquilibres hormonaux touchant les femmes atteints du syndrome des ovaires polykystiques d’après une étude publiée dans Endocrine Society Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism.

Ce syndrome entraine chez les femmes touchées un production importante de testostérone et d’androgènes. Ces taux élevés peuvent conduire à des problèmes d’infertilité, une prise de poids et des menstruations irrégulières

Trente femmes diagnostiquées touchées par le syndrome des ovaires polykystiques ont participé à l’étude menée en Pologne. Un groupe de femmes a ingéré tous les jours pendant 3 mois un complément de resveratrol, l’autre un placebo.

Les femmes ayant reçu le complément montrent une baisse du taux de testostérone de 23,1%. Dans le groupe témoin, la production d’hormone a augmenté de 2,9 %.

Les auteurs de l’étude sont confiants mais estiment qu’il est trop tôt pour affirmer qu’un traitement à base de resveratrol puisse amenuiser les conséquences du syndrome.

Autre mise en garde, la consommation de vin ne montre pas d’effets sur le syndrome des ovaires polykystiques. Il faudrait boire entre 100 et 200 litre de vin par jour pour atteindre les doses utilisées dans l’étude !

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière