Imprimer
Commentaires
Exportateurs de vins - FEVS

"Le Plan de relance devra contenir des mesures concrètes pour nos entreprises "

Publié le 02/09/2020 - 12:22

Le Président de la FEVS, César Giron, a été reçu hier par le Ministre délégué au Commerce extérieur et à l’Attractivité, M. Franck Riester. dans un communiqué de presse, la FEVS détaille l'objet des discussions et l'état des lieux dressé par la fédération. 

Conséquence d’une crise sanitaire planétaire, l’ensemble des pays de destination des vins et spiritueux français sont en recul. Sur le premier semestre 2020, les exportations mondiales de vins et spiritueux reculent de près de 25%. Avec une perte de 1,6 milliard d’euros, le chiffre d’affaires du Selon la FEVS: : l’impact majeur des taxes appliquées aux vins français depuis le mois d’octobre 2019 se trouve amplifié depuis quelques mois par les effets de la pandémie de Covid‐19 secteur sur les six premiers mois 2020 revient au niveau qui était le sien à la fin juin 2012, soit 5 milliards d’euros. La quasi‐totalité des régions et des catégories de produits subissent cette brusque diminution, qui touche également les volumes expédiés (‐13%).

Les Etats‐Unis représentent à eux seuls près d’un tiers de cette baisse : l’impact majeur des taxes appliquées aux vins français depuis le mois d’octobre 2019 se trouve amplifié depuis quelques mois par les effets de la pandémie de Covid‐19.

Depuis bientôt un an, les exportateurs français de vin attendent toujours des mesures concrètes de la part de leur Gouvernement face aux sanctions américaines.   

Au‐delà des mesures de soutien aux exportateurs, César Giron a également demandé au Ministre d’éviter toute escalade des sanctions commerciales avec les Etats‐Unis, qui ne viendrait qu’aggraver une situation déjà particulièrement difficile pour les entreprises. Pour le président de la FEVS: 

La priorité de la France et de l’Union européenne doit être de résoudre rapidement ce contentieux et normaliser la relation commerciale transatlantique. 

Les effets conjugués des taxes américaines sur les vins français et de la crise sanitaire mondiale fragilisent fortement les exportateurs de vins et spiritueux et, au travers eux, l’ensemble de la filière. Nos entreprises ont un rôle essentiel à jour dans la relance de l’économie française et européenne : elles produisent dans l’ensemble des territoires et nos vins et spiritueux à indication géographique sont par nature non‐ délocalisables. Encore faut‐il que le Gouvernement nous aide à passer l’obstacle qui est aujourd’hui face à nous ! Le Plan de relance qui sera annoncé dans les prochains jours devra contenir des mesures concrètes pour nos entreprises

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière