Imprimer
Commentaires
Syndicalisme

La CR dénonce l’évolution des conseils spécialisés de FranceAgriMer

Publié le 29/03/2019 - 17:06

Dans un article sur son site Internet, le syndicat la Coordination Rurale souligne « avoir connaissance de longue date la volonté de réorganiser les conseils spécialisés (CS) de FranceAgriMer », même si sa « mise en œuvre était encore floue », et dénonce l'évolution des conseils spécialisés, qui passeraient de 11 à 7.

La première observation que fait le syndicat concerne la diminution du poids de la production dans l’ensemble des conseils spécialisés de FranceAgriMer.

« En effet, le nombre de représentants de la production agricole reste relativement (+/- 1) stable tandis que celui de l’industrie et du commerce progresse nettement : + 9 pour le CS Grandes cultures ; + 4 pour le CS Viandes blanches ; + 4 pour le CS productions végétales spécialisées ; + 5 pour le CS ruminant ; + 7 pour le CS Viticulture. Le ministère justifie cette évolution comme un rééquilibrage. Mais de quel rééquilibrage parle-t-on ? La production est-elle si puissante au sein des filières qu’il soit nécessaire d’ajouter des représentants de l’industrie et du commerce ? »

La Coordination Rurale regrette de ne pas avoir été consultée et que les présidents des Conseils spécialisés en place (issus majoritairement de la production) ne se soient « pas davantage opposés à ces mesures ».

Xavier Desouche, représentant de la Coordination Rurale au conseil spécialisé viticulture, estime que l’intégration de la grande distribution et de nouveaux représentants de l’aval peut mettre en péril le bon fonctionnement du conseil. « Le CS viti de FranceAgriMer fonctionne très bien actuellement si bien que la quasi-totalité des décisions sont votées à l’unanimité. Pourquoi vouloir déséquilibrer quelque chose qui fonctionne très bien ? À qui cela va profiter ? Certainement pas aux producteurs » déplore-t-il.

Pour garder une note d’optimisme, espérons que l’ouverture des filières aux commerces à l’industrie, permettra aux commerces et à l’industrie d’ouvrir ses marges à la filière, termine le syndicat.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière