Imprimer
Commentaires
Val-de-Loire

Face à la crise, les vignerons de Nantes en réflexion

Publié le 17/02/2016 - 18:15

Depuis 2014, les trois AOC du Nantais, Muscadet (400 000 HL), Gros Plant du Pays Nantais (40 000 HL) et Coteaux d’Ancenis (7 000 HL), ont mutualisé leurs forces pour défendre et promouvoir leurs appellations, en créant la Fédération des vins de Nantes. Face à la crise économique structurelle et conjoncturelle qui frappe le vignoble depuis plusieurs années, la Fédération affiche son ambition de mener les réformes de fond nécessaires. Joël Forgeau, Président du syndicat Muscadet affirme :

 

« De nombreuses études ont été menées, les constats sont partagés par tous, il est temps, après la consultation des vignerons, d’agir pour la pérennisation de nos exploitations. »

 

Cap d'une AOC

Pour cela, la filière veut simplifier sa gouvernance avec un syndicalisme fort. Un travail sur la gouvernance, mené avec les syndicats d’appellations, les Vignerons indépendants, coopératives, chambre d’agriculture, doit favoriser une meilleure représentativité et une animation syndicale renforcée, avance Joël Forgeau, qui reste convaincu que le cap d’une AOC se décide par et pour les producteurs

« Pour le faire efficacement, il faut concerter pour agir et partager pour donner du sens ».

 

Promotion

Au-delà d’une gouvernance redéfinie, un des sujets majeurs sera la promotion, avec, depuis le 1er janvier 2016, une volonté de piloter la stratégie de communication des trois AOC du Nantais en mutualisant des moyens. Sous la coordination d’Olivier Martin, Porte-Parole de la Fédération des vins de Nantes, en charge de la communication, un groupe ad hoc de vignerons, dont de nombreux jeunes, amorce actuellement les premières pistes. Olivier Martin explique :

«L’objectif est aussi de poursuivre la conquête de Nantes, enjeu plus que symbolique pour les vignerons de Nantes qui ressentent un réel changement d’image vis-à-vis de nos vins. »

 

A ce titre, des partenariats ont été confortés comme le bar à Muscadet au Zénith, d’autres sont bien engagés comme le projet du Grand restaurant du Voyage à Nantes (prévu en 2018 sur l’île de Nantes).

Oenotoursime

Dernier volet évoqué, celui de l’oenotourisme, vecteur d’image pour toute la profession. La Région, le Département, le Voyage à Nantes et les offices de tourisme du vignoble se sont engagés dans une stratégie active de valorisation de la filière oenotouristique. La Fédération des vins de Nantes doit accompagner le mouvement et montrer l’exemple. Le projet est de positionner le château de la Frémoire à Vertou (siège de la Fédération), comme un pôle touristique d’excellence sur le vin. Il doit être conçu comme un trait d’union entre Nantes et son vignoble pour une nouvelle clientèle en quête de découverte et d’expérience.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière