Imprimer
Commentaires
Entreprise

En fusionnant avec Vinadeis, Cordier by InVivo atteint les 500 M€ de CA

Publié le 01/04/2021 - 12:28

La prise de participation majoritaire de Cordier by InVivo dans Vinadeis (280 M€, 3 000 viticulteurs), 1er groupe coopératif viticole français, permet à InVivo de rejoindre le top 3 des opérateurs de vins français, s'est félicité ce matin Thierry Blandinières, directeur général du groupe InVivo, lors de la conférence de presse sur la fusion absorption de Vinadeis dans Cordier By InVivo..

Nous allons atteindre prochainement la taille critique des 500 M€ de chiffre d’affaires avec la fusion avec Vinadeis. Pour 2030, nous visons le milliard d’euros de chiffre d’affaires, ce qui nous permettrait de figurer au Top4 ou au Top5 mondiaux ! La France le mérite, soulignait fièrement le directeur de Cordier by InVivo

Thierry Blandinières et Philippe Leveau, respectivement DG et DG délégué de Cordier byInVivo En choisissant Cordier à la place d’InVivo Wine comme nom pour la nouvelle structure ainsi que ses filiales, InVivo souhaite impulser une «construction marketing puissante », et capitaliser sur une histoire bordelaise de plus de 150 ans. Au total, Cordier by InVivo regroupe 9 caves coopératives (3 600 viticulteurs), 600 personnes, 32 domaines et châteaux, 4 sites de conditionnement, 2 sites dédiés au vrac, 5 500 viticulteurs dans le périmètre Cordier, et des marques phares telles que Café de Paris, Maris, Canei, Lyngrove, Cordier Collection Privée, et dorénavant Mythique, Bonne Nouvelle et Le Val.

Montée en gamme et transition viticole

Philippe Leveau, DG d’InVivo Wine, devient directeur délégué de Cordier. « Notre objectif est la montée en gamme, et embarquer les coopératives viticoles partenaires sur la transition de la viticulture », défend Thierry Blandinières.

Jacky Maria, jusque-là directeur général de Vinadeis, laisse donc Philippe Leveau (DG InVivoWine) prendre les rênes de l’ex-Vinadeis au 30 juin. Les activités seront structurées en deux pôles :

  • Cordier Wines, qui regroupe tous les services liés à l’élaboration et la commercialisation des domaines, châteaux et marques de vins : oenologie, R&D, marketing, vente et distribution.
  • Cordier Excel : pôle regroupant toute la production, de l’embouteillage à la fabrication (Cubzac, Trilles, Uccoar qui récupère au passage l’activité du site de Rotterdam fermé au 1er juin, et les sites de vrac Sud Vin).

« C’est la mise en route d’une nouvelle équipe, et d’une nouvelle entreprise, avec un seul nom pour être notamment plus visible à l’international », insiste Philippe Leveau. Actuellement, 30% du chiffre d’affaires de l’entreprise est réalisé à l’export (Pays-Bas, Belgique, Suisse, Angleterre, Usa, Japon..). Cordier veut s’investir plus fortement sur de nouveaux marchés, notamment l’Allemagne. 

Pour les années à venir, la nouvelle structure affiche des ambitions fortes sur la bio, et « ne s’interdit rien » sur le rapprochement avec de nouveaux acteurs plus au nord de son activité actuelle située au sud de la ligne Bordeaux-Beaujolais, précisent les dirigeants. « On se donne le temps ! »

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière