Imprimer
Commentaires
Aides à la viticulture bio

Sudvinbio se dit inquiète

Publié le 18/07/2014 - 15:25

Face à la renégociation des MAE viticoles et d’autres aides spécifiques à l’agriculture biologique dans le prochain Programme de Développement Rural Régional 2014-2020, les vignerons biologiques du Languedoc-Roussillon, représentés par Sudvinbio, se disent particulièrement inquiets dans un communiqué de presse du 18 juillet, des possibles orientations retenues par le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon et la DRAAF- LR sur les points suivants :

- aides au maintien en bio accordées aux vignerons bio pour 5 ans maximum pénalisant ainsi les pionniers de la viticulture bio
- montant des aides relevant de certaines MAE viticoles en projet supérieur à celui des aides à la conversion bio, ce qui vient contredire la volonté affichée par le plan « Ambition Bio 2017 » de redynamiser considérablement la production et la consommation de produits biologiques dans notre pays.
- non-éligibilité des vignerons bio à certaines MAE viticoles, telle la confusion sexuelle, au motif que ce n’est pas une modification de leurs pratiques.
 
En conséquence, Sudvinbio souhaite que :
- l'aide au maintien soit la même pour tous les vignerons bio du LR sans disparités
- la conversion à la bio soit mieux rémunérée que les MAE viticoles
- la MAE soutenant la mise en oeuvre de la confusion sexuelle soit cumulable avec l’aide à la conversion ou au maintien en bio.
 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière