Imprimer
Commentaires
Coopération

la CCVF a trouvé ses talents

Publié le 30/06/2015 - 14:20
Réunis le 25 juin pour leur 43ème Congrès, les Vignerons coopérateurs de France ont décerné les prix du premier concours de l’installation des jeunes vignerons en cave coopérative. Quatre caves coopératives et union ont été récompensées, et avec elles les 5 jeunes dont elles ont permis de réaliser les projets d’installation grâce à des dispositifs d’accompagnement.
 
  • Prix du projet collectif : UVICA - Vignerons Ardéchois
Nous avons mis en place une série d’aides financières dégressives durant les quatre premières années d’installation. Ces aides portent sur quatre points : une dotation à l’installation, une aide sur les surfaces en fermage, sur les achats de vignes et sur l’assurance récolte. Par ailleurs, souhaitant encourager la cession de l’exploitation, nous aidons également les cédants proportionnellement aux surfaces cédées.
Une convention tripartite lie le jeune vigneron, la cave coopérative et UVICA-Vignerons Ardéchois.
 
  • Prix « mise en valeur du territoire » : Cave d’Irouléguy
La cave d’Irouléguy, qui cherche à accroître sa production, a un grand rôle à jouer auprès des jeunes pour expliquer le modèle économique de la coopération et leur montrer qu’ils peuvent vivre de leur travail dans les vignes. Nous avons donc mis en place un système d’aides financières et techniques pour encourager les jeunes à s’installer.
Le projet d’installation d’Olivier Martin permet de faire revivre le terroir originel de l’Irouléguy. Son objectif était de replanter des vignes sur les mêmes terres que celles de ses aïeux.
 
  • Prix « formation des jeunes coopérateurs » : les Vignerons du Baou
Pour accompagner l’installation de Laurent Audiffren, en parallèle d’une aide financière, nous avons mis l’accent sur la phase amont de l’installation, en lui proposant d’effectuer son stage à la fois sur l’exploitation du président de la cave et au sein même de la coopérative. Cela lui a permis de comprendre le travail fait à la cave et l’importance d’apporter un raisin de qualité pour produire un vin de qualité, mais aussi de participer à des formations, de rencontrer les partenaires de la cave, de s’impliquer dans les réunions auxquelles participent les administrateurs.
  • Coup de coeur du jury : Cave de Monbazillac

Nous avons mis en place depuis 1998 une charte d’accueil pour aider les jeunes à accéder au foncier avec un système de portage, du tutorat et une aide financière et technique. Nous assistons aujourd’hui à un renouvellement de génération : la moyenne d’âge des vignerons coopérateurs est passée de 55 ans en 2000 à 46 ans en 2015, et à 44 ans pour le conseil d’administration. La surface de la cave est également en augmentation.

Guillaume Barou est entré à la cave coopérative en contrat d’alternance au caveau. Petit à petit, au contact des vignerons passionnés, Guillaume s’est formé et son projet de reconversion s’est concrétisé. En 2006, il s’est installé en fermage sur des vignes appartenant à la cave En 2014, il a racheté à la cave ces parcelles qu’il exploitait depuis 8 ans. Guillaume exploite aujourd’hui 24 hectares de vignes en appellation Monbazillac et Bergerac rouge.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière