Imprimer
Commentaires
Bilan 2014

Inter-rhône: Du rosé, du blanc et de l'export

Publié le 16/03/2015 - 12:42

Quelques semaines après la publication des chiffres export 2014, Inter-Rhône dresse un bilan de l'année 2014 et présente les perspectives pour les années à venir 

En route vers la diversification 

1 - Les rosés de la Vallée du Rhône, une couleur en plein essor

Face à un marché qui s’internationalise, la France reste le 1er producteur de vin rosé au monde. C’est la couleur qui connait le plus de développement ces dernières années non seulement en termes de volumes de production, de valorisation, de volumes échangés mais aussi de consommation dans plupart des pays. Dans ce contexte propice internationalement, la commercialisation des A.O.P. rosé de la Vallée du Rhône continue sa progression et a passé pour la première fois la barre des 376 000 hl en 2013/2014.
Le rosé représente 14% des sorties de chais du vignoble contre 8% en 2004. 

2 - Les blancs rhodaniens : une offre rare et plébiscitée

Le blanc qui représente 6% de la production est encouragé à se développer

3 - L’offre Bio : des volumes et une qualité reconnue

Avec 12% des volumes en bio, les A.O.P.. Côtes du Rhône régionaux et villages figurent parmi les plus importantes sur ce mode de production en France. Leader des ventes A.O.P. rouge en bio en GMS en France, les Côtes du Rhône rouge représentent 18,3% (+1,5%) de part de marché (source IRI).
 

2013, les conséquences d'une petite récolte

La vallée du Rhône est l’une des principales régions productrices d’AOC en France. Cependant, en 2013, le défaut de volume n’a pas permis l’omniprésence de la totalité des appellations rhodaniennes sur les marchés.
Face au manque de volume (-12%), afin de limiter la perte de marchés export et l’augmentation des prix, les producteurs du Rhône ont puisé dans leurs stocks (qui ont baissé de 19%). Résultat, au terme du bilan de campagne, la baisse des sorties de chais est de seulement 2,6%. Les sorties de chais en rouge sont les plus impactées (-4%). A contrario, le rosé progresse de 1,8% à 403 000 hl et le blanc performe avec +9% et 164000 hl commercialisé.

L'export: des marchés à reconquérir suite à un défaut d'approvisionnement

Malgré une lègère baisse, le niveau des exportations reste l’un des plus élevés de ces dernières années et représente 1/3 de la commercialisation des A.O.P. de la Vallée du Rhône. Des appellations et marchés tirent leur épingle du jeu comme les Costières de Nîmes qui affichent ainsi une progression de 12% en volume, notamment sur les marchés Chinois (+59% en volume) et US (+19%). 

La Belgique, 1er marché pour les A.O.P. rhodaniennes, est en recul de 12 % en volume et 11% en valeur.
Dans l’ensemble Vallée du Rhône, on assiste donc à un maintien sur le segment milieu de gamme.

Compte tenu du manque de disponibilités et de la hausse des prix, les marchés axés sur les volumes (Danemark, Pays-Bas, Suisse) ont été impactés au profit de marchés valorisés (sur le milieu et le haut de gamme).

Mais, le syndicat compte sur la récolte 2014 pour relever la barre. 

Les volumes 2014 laissent donc espérer pour 2015 des opportunités pour un développement notamment sur les marchés les plus prometteurs (USA, Chine).

Michel Chapoutier, le nouveau président d'Inter-Rhône, fait d'ailleurs du développement de l'export un axe stratégique majeur. Inciter les jeunes vignerons à se former à l'international est un des outils nécessaire a ce scenario. 

Il nous faut des jeunes vignerons polyglottes. Nous allons essayer d'inciter nos jeunes à aller apprendre l'anglais dans les régions viticoles. Il faut que le monde viticole s'ouvre. Dans dix ans, il faut que nous ayons les jeunes vignerons les plus internationaux, qu'Inter Rhône devienne la Mecque des cépages rhodaniens, c'est-à-dire un centre reconnnu et attractif pour toutes les autres région viticoles dans le monde qui partagent ces cépages." 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière