Imprimer
Commentaires
Production

Une récolte mondiale faible ce "qui n'est pas nécessairement une mauvaise nouvelle"

Publié le 27/10/2020 - 17:50

La récolte mondiale 2020 est comprise entre 253,9 et 262,2 millions d’hectolitres, avec une valeur moyenne fixée à 258 millions d’hl. Pour établir cette estimation l’Organisation mondiale du vin se base sur les statistiques de 30 pays représentant 84% de la production de vin.

Ce résultat est en dessous des moyennes pluriannuelles, pourtant l’OIV estime que « cela ne doit pas être nécessairement considéré comme une mauvaise nouvelle pour le monde du vin étant donné le contexte actuel dans lequel des tensions géopolitiques, le changement climatique, la pandémie de Covid-19 génèrent un important degré de volatilité et d’incertitude dans le marché mondial du vin ».

Au sein de l’Union Européenne, les conditions pédoclimatiques du millésime étaient globalement favorables à un millésime généreux. Néanmoins, plusieurs gouvernements ou associations de producteurs ont pris des mesures de limitation de rendement autorisé. Le volume est finalement estimé à 159 millions d’hectolitres (jus et mouts exclus), 7 millions de moins qu’en 2019.

  1. Italie : 47,2 mhl
  2. France : 43,9 mhl
  3. Espagne : 37,5 mhl
  4. Allemagne : 8,9 mhl
  5. Portugal : 6,5 mhl
  6. Roumanie : 3,6 mhl
  7. Hongrie : 2,9 mhl
  8. Autriche : 2,7 mhl
  9. Grèce : 2 mhl
  10. Bulgarie : 0,9 mhl

En dehors de la zone UE, les pays producteurs de vin d’Europe de l’Est et la Russie (4,7 mhl) enregistrent des volumes de récolte proches de ceux de 2019, à l’exception de la Moldavie avec -18% de vendange.

Photo : Manon Mouly.

Par ailleurs, pour finir avec le continent européen, l’OIV annonce une récolte de 0,9 mhl pour la Suisse, un résultat en retrait de 8% par rapport à la moyenne quinquennale du pays.

Les incendies et fumées amputent les potentiels de récolte

Outre-Atlantique, du côté des Etats-Unis, l’OIV relaie un chiffre de 24,7 mhl de vin en 2020. Cette estimation de l’USDA, pourrait être réévaluée dans les mois à venir quand les effets des incendies en Californie seront mieux appréhendés par la filière. Dans les pays d’Amérique du Sud, les deux principaux pays producteurs que sont l’Argentine et le Chili font face à une petite récolte, respectivement 10,8 mhl (-17% par rapport à 2019) et 10,3 mhl (-13%). Les mauvaises conditions météo sont en cause pour expliquer ces résultats.

Finissons ce tour du monde, par l’Afrique du Sud (10,4 mhl) et l’Océanie. Les producteurs australiens, comme certains aux Etats-Unis, ont été impactés par les incendies et les fumées qui nuisent à la qualité du raisin sur des vignes pourtant éloignées de la ligne de feu. La sécheresse qui a précédé les feux à aussi fortement amputé le potentiel de récolte du pays. Le volume de récolte est estimé à 10,6 mhl, en retrait de 16% par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

Enfin, en Nouvelle-Zélande, la production est en forte hausse par rapport aux années précédentes : 3,3 mhl (+15% par rapport à la moyenne quinquennale).

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière