Imprimer
Commentaires
Etude concurrence 2016

L'italie: des vins de bons rapports qualité-prix et un style de vie qui fait envie

Publié le 08/12/2016 - 11:19

FranceAgriMer et le CNIV ont commandé une étude permettant de rendre compte de l’état de la concurrence sur le marché mondial du vin. Aujourd'hui, focus sur l'Italie.

italie_drapeau.jpg

Les atouts: gastronomie et bon rapport qualité/prix

  • un modèle de production dynamique avec de grands acteurs qui profitent de leur taille pour mettre en œuvre les ressources nécessaires à la commercialisation
  • une diversité des types de cépages et de terroirs qui permet de toucher l’ensemble des consommateurs et de résonner avec les tendances de consommation actuelles
  • une production de vin avec un bon rapport qualité/prix.
  • une gastronomie reconnue et présente au niveau mondial. Les pizzerias sont légion partout dans le monde. Récemment, pour l'élection du meilleur restaurant du Monde, un établissement italien a été recompensé. 

gastronomie-italienne.png


La filière italienne est également soutenue par la culture du vin marquée des consommateurs italiens, même si la consommation intérieure ralentit.

L’Italie a aujourd’hui renouvelé son image auprès des consommateurs, mais aussi des distributeurs. Grâce à une offre particulièrement agressive en milieu de gamme. Elle a étendu son développement, dans un premier temps en Europe du Nord, au Canada, aux États-Unis et plus récemment en Asie, notamment au Japon.

Dans les cinq dernières années, elle a développé son offre « vins effervescents » via le Prosecco qui suscite un véritable engouement sur les marchés anglo-saxons (Etats-Unis et Royaume Uni).


Les faiblesses: l'absence d'accords bilatéraux de l'UE

Les leviers potentiels à mettre en œuvre par la filière devront porter sur l’amélioration de la compétitivité en coûts grâce à une réorganisation des flux physiques et d’information mais également en accroissant les investissements pour poursuivre le renouvellement du vignoble et moderniser les installations de vinification et d’embouteillage.

Le développement de la coordination verticale et horizontale est également un enjeu pour la filière italienne très régionalisée, avec des instances de décision éparses. Comme ses homologues européens, la filière italienne a également pour enjeu majeur le développement des accords commerciaux de l’Union Européenne afin de favoriser son développement sur les marchés mondiaux. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière