Imprimer
Commentaires
Espagne

Les autorisation de plantations nouvelles ne passent pas en Rioja

Publié le 09/01/2017 - 17:19

L’union des viticulteurs de la Rioja critique ouvertement le nouveau dispositif d’autorisation de plantation commun, sur les grandes lignes, à tous les pays de l’UE.

En 2016, le gouvernement ibérique a choisi le critère « jeunes viticulteurs installés » comme prioritaires. Une partie des viticulteurs de la Rioja dénoncent des failles dans le système. Selon eux, de nombreux jeunes non vignerons ont pu récupérer des autorisations de plantations nouvelles.

Dans un récent communiqué de presse rédigé en forme de revendications adressées au Gouvernement, le syndicat de producteurs de la Rioja a donc demandé que le statut de « jeune installé » soit revu pour coller à la définition européenne. Est aussi demandé que les petits viticulteurs, c’est-à-dire, possédant moins de 10 ha de vignes, soient eux aussi prioritaires. Des points « bonus » leur seraient donc attribué lors de l’étude des dossiers.

Aussi comme en France, le fait que les hectares attribués soient proportionnels à la demande initiale fait grincer des dents. On demande un seuil quant à la surface maximale délivrée.

Enfin, les vignerons de la Rioja demande à ce que le seuil maximal de 1 % de croissance du vignoble ne soit pas appliqué en 2017. Ces derniers souhaitent rester en dessous du seuil, fixé en 2016 à 0,2 %. Sur ce point, la filière est divisée ; lors de la dernière campagne les demandes de nouvelles plantations avaient été beaucoup plus importante que le quota débloqué. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière