Imprimer
Commentaires
Projections en 2050

Le vignoble espagnol perdra 10 à 20% de ses surfaces à cause du réchauffement climatique

Publié le 24/10/2022 - 13:41

A l’horizon 2050, un réchauffement climatique mondial de 1,5°C entrainerait une perte de surface de vigne de 10% en Espagne. Avec un scénario à 2°C, ce sont 20% du vignoble ibérique qui pourrait disparaître, avec un déplacement des terroirs viticoles vers le nord et les côtes atlantiques. Ces données sont issues d’un rapport commandité par un ensemble d'organisations agricoles d’Espagne.

Les pertes les plus importantes seraient associées à l'augmentation du stress hydrique des cultures due à l'augmentation de l'évapotranspiration, elle-même due à l'augmentation des températures et à la diminution des précipitations. Cette diminution s'accompagnerait d'une plus grande fréquence des sécheresses, jusqu'à 5 et 10 fois plus élevée si les températures dépassent 1,5 ou 2°C.

Sur la vigne particulièrement, les vagues de chaleur augmenteront la mort de la vigne par abscission.

De plus, les pluies seraient plus intenses, ce qui générerait de l'érosion, et seraient concentrées dans des périodes comme l'automne. L'eau serait donc moins utilisable par les cultures en période de croissance.
L’irrigation ne permettra pas de compenser ces effets. Actuellement 60% du vignoble de Castilla La Mancha (qui produit la moitié du vin espagnol) est arrosé. «  L'augmentation de la demande en eau associée à la baisse de la disponibilité, 11% de moins en 2050, augmenterait les conflits sur l'utilisation de l'eau », annonce l’un des rapporteurs. L’Espagne qui a misé sur l’irrigation ne pourra plus approvisionner tous les usagers agricoles.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière