Imprimer
Commentaires
Économie circulaire

Ils recyclent les ceps au lieu de les brûler

Publié le 10/05/2023 - 11:59

Éviter le brûlage des ceps après arrachage : c’est le but que s’est fixé Vinea énergie, une start-up créée en 2020 en région bordelaise. L’entreprise propose aux viticulteurs de Charente, Charente-Maritime et Gironde de collecter leurs ceps arrachés. Ceux-ci sont ensuite triés, nettoyés et broyés sur plusieurs plateformes de recyclage, pour être transformés en plaquettes pour le chauffage au bois et en paillages organiques pour les paysagistes, en circuit court. La production de pellets et de biochar est en projet. Ce dernier pourrait venir enrichir les sols viticoles… et boucler la boucle. Des essais sont en cours avec un château bordelais.

Chaque année, le renouvellement de 3 à 5 % du vignoble régional engendre une émission de CO2 équivalente à ce qu’ont dégagé les incendies ayant sévi en Gironde l’an dernier. La collecte et le recyclage réduit de 60 % les émissions de gaz à effet de serre. Le modèle de Vinea énergie a été conçu pour être dupliqué sur d’autres régions viticoles. Prix de la collecte : 350 € HT la benne de 30 m3.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière