Imprimer
Commentaires
HVE et Bio

Engagement des Vignerons coopérateurs : bilan d'étape positif

Publié le 08/01/2020 - 14:43

Lors de leur Congrès national 2019, les Vignerons Coopérateurs de France ont pris un engagement  avec le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et la Confédération des vins IGP de France (VinIGP) en matière de transition agroécologique : à l’échéance de 5 ans, 100% des coopératives vinicoles seront engagées dans la Certification environnementale (niveau 2 minimum) ou en Agriculture Biologique (dont 50% des exploitations coopératives certifiées « Haute Valeur Environnementale » HVE] ou « Bio ») !  Six mois après cet engagement les Vignerons Coopérateurs de France proposent un état des lieux des régions viticoles sur le sujet agroécologique (HVE/Bio). «Le monde appartient aux optimistes, les pessimistes ne sont que des spectateurs. La Coopération vinicole est forte ! Ce virage que nous prenons est pour nous l’occasion de montrer la force du mouvement coopératif, l’inventivité des coopérateurs, la solidarité des hommes, le partage que symbolise notre produit » affirmait Boris Calmette, Président des VCF, après la signature de leur Engagement.



HVE/Bio des coopératives par région

Auvergne Rhône-Alpes : une cave coopérative et une Union sur deux de la Section régionale Vignerons Coopérateurs proposent des vins certifiés en agriculture biologique avec une forte représentativité historique dans les départements de la Drôme et de l’Ardèche (premiers vins certifiés fin des années 90, suivi d’un récent et fort mouvement de conversion et notamment dans la Drôme à la fin des années 2010). Les dernières conversions se sont faites dans le Beaujolais et en Savoie.  Plusieurs caves coopératives (fondatrices et historiques) sont inscrites dans la Démarche Vigne- rons en Développement Durable (VDD) qui bénéficie d’une équivalence niveau 2 de la Certification environnementale des exploitations (HVE) : ex cave de Die Jaillance et cave de Tain L’Hermitage.  Il existe enfin un réel dynamisme global dans la mise en place de la Certification environnementale des exploitations (HVE).
Centre-Val de Loire :  Les caves coopératives du Centre Val-de-Loire sont au début de la Démarche HVE.  L’engagement des caves coopératives du Centre Val de Loire pour la HVE fait ressortir deux états principaux d’avancement.  Le premier regroupe les coopératives novices dans la HVE. Leurs actions pour le moment se traduisent par la mise en place de sensibilisations et présentations de la Certification HVE en général. Cet état d’avancement concerne six coopératives. La deuxième catégorie concerne cinq autres coopératives plus avancées dans la HVE. Ces coo- pératives ayant déjà réalisé les formations initiales sur la HVE, leurs viticulteurs sont actuelle- ment en train de faire le bilan de leurs exploitations par rapport à la Certification HVE (niveau 1). Certains de leurs adhérents préparent même leurs passages au niveau 2. Chez ces coopéra- tives plus avancées, certaines effectuent des pré-audits chez leurs viticulteurs afin de les aider à être conformes aux conditions de la Certification HVE niveau 1, 2 pour le moment et à terme niveau 3. Concernant le Bio, les associés-coopérateurs de la cave Robert & Marcel sont pour beaucoup dans une Démarche de conversion.
Grand-Est Champagne Alsace :  en Champagne, à la vendange 2018, les Certifications environnementales représentent 10 % des adhérents et 30 % des surfaces.  Les investissements développés par les coopératives vinicoles prennent en compte depuis plu- sieurs décennies les enjeux environnementaux et les nouvelles attentes sociétales. Cet axe est inscrit dans tous les projets productifs initiés par les coopératives et se concrétise aussi par l’embauche de techniciens chargés d’accompagner les adhérents dans les démarches de Certification environnementale : HVE, Bio, mais aussi Viticulture Durable en Champagne (VDC).  Pour l'Alsace  la forte représentativité des coopératives vinicoles sur le bassin de production alsacien ainsi que son important positionnement sur l’aval de la filière fait de la Coopération vinicole un ac-teur dynamique au sein de la viticulture alsacienne. L’investissement dans les démarches environnementales est particulièrement important, permettant d’accompagner la forte demande sociétale.
Nouvelle-Aquitaine : beaucoup de Certifications d’exploitation vont arriver en début 2020 et pourront être mises valeur sur le millésime 2019.  Cette Démarche dépend de la stratégie de chaque entreprise, avec néanmoins une forte implication de la Région Nouvelle-Aquitaine, avec en particulier le projet «VitiREV». Les objectifs de cette Démarche collective sont nombreux, dont la Certification de 85 % des surfaces en Bio, HVE ou ISO 14001, le développement d’un modèle « agroécologique », 80% des surfaces non-traitées par désherbage chimique à échéance 2030 en Nouvelle-Aquitaine.  L’enjeu principal est la transition agroécologique par l’expérimentation et l’innovation sur les territoires.   Les caves sont très impliquées dans cette démarche car elles veulent répondre aux attentes sociétales et redonner une certaine attractivité à la profession, et à la Coopération vinicole de Nouvelle-Aquitaine.
Occitanie : pour la HVE,  plus de 90% des caves coopératives d’Occitanie sont en réflexion. 2/3 des coopératives sont engagées dans la Démarche : les surfaces HVE du millésime 2019 étant en cours de Certification, il est difficile d’évaluer la part de superficie engagée. Cependant, l’objectif des caves rentrant dans la Démarche est bien d’amener le plus grand nombre de leurs adhérents dans la Certification. Pour le Bio, la Région Occitanie est la première région Bio de France avec pour la viticulture : 28 642 ha bio dont 7113 ha en conversion. La plus grosse cave coopérative Bio de France est le Vignoble de la Voie d’Héraclès située à Co-dognan (55 000 hl de vins bio aujourd’hui - projection 2024 : 90 000 hl).
Var :  La Fédération des Caves coopératives du Var s’est fixé pour objectif d’atteindre 50% de ses sur- faces certifiées HVE ou en agriculture biologique en 2021. Une vingtaine de caves coopératives sont engagées ou vont s’engager dans la certification HVE. 8% des surfaces sont déjà certifiées en niveau 1 et devraient passer le niveau 3 en 2020. De nombreuses sessions de formation sont programmées et devraient voir le nombre d’exploitations certifiées augmenter fortement.  Plusieurs caves enregistrent de fortes conversions en Agriculture Biologique et plus de 680 ha sont actuellement en conversion, ce qui devrait doubler les surfaces actuellement en Agricultu- re Biologique d’ici 3 ans.  L’ODG Côtes de Provence a également pour objectif d’atteindre 60% de ses surfaces certifiées HVE ou en Agriculture Biologique en 2024.
Bouche du Rhône : Les caves coopératives des Bouches-du-Rhône projettent une production de 75% minimum en HVE 3 d’ici 5 ans.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière