Imprimer
Commentaires
Importation

Deuxième année de stagnation des volumes

Publié le 18/05/2018 - 13:00

Les vins en provenance de l’Union européenne ont tendance à stagner en volume, ceux des pays tiers progressent, notamment avec ceux des Etats-Unis. En valeur, les importations progressent toujours.

 

Selon des sources FranceAgrimer, les volumes de vins importés par la France sont stables pour la deuxième année consécutive. En revanche, les valeurs importées continuent leur progression marquée (+ 21 % versus la campagne 2016/2017). Pour les 8 premiers mois de la campagne 2017/2018, les importations représentent 4,94 millions d’hectolitres, pour une valeur record de 578,3 millions d’euros. La France continue à importer en masse du vin en vrac dont les volumes se stabilisent voire régressent légèrement par rapport à la période août-mars 2016/2017 à 3,75 millions d’hectolitres. Sans indication géographique (SIG) et sans mention de cépage, un segment de marché déficitaire en France, ils représentent 77 % du total. Par ailleurs, les volumes de vins effervescents étrangers importés augmentent et représentent 7 % de parts de marché. Les vins en provenance des pays tiers en représentent 9 % en volume sur le cumul août-mars 2017/2018. Ils sont en progression de 2 points sur la période.

Forte progression des Etats-Unis

Avec une augmentation de 81 % des volumes sur cinq ans, les Etats-Unis expliquent largement cette progression. Il s’agit pour plus de 60 % de vin SIG sans mention de cépage entrée de gamme (1,07 euros/litre). Rapporté au prix moyen, leur prix est en nette diminution par rapport à la moyenne des 5 dernières années (- 11 %).

Les importations en provenance de l’Union européenne sont plutôt en croissance régulière (+ 7 % des volumes importés) et une part de marché stable sur les 5 dernières années. L’Espagne représente 72 % de la part de marché avec une augmentation de 2 % des volumes importés par rapport au cumul campagne précédent. Les vins espagnols en vrac SIG sans mention de cépage sont dominants (88 % de part de marché). L’Allemagne progresse de 34 % en volumes par rapport à la moyenne 5 ans, bien qu’elle ne pèse que 1 %. Le petit vrac représente plus de 20 % des volumes. En revanche,  et semble corrélé avec un prix moyen plus élevé (+ 32 %). Le Portugal continue de perdre en volume (7 % par rapport à la moyenne 5 ans). La tendance est à une augmentation importante des prix moyens observés. Le prix moyen des importations en provenance d’Espagne est en forte hausse (+ 22 % sur 2016 /2017) et sur la moyenne à 5 ans (+ 18 %).

Importations françaises de vins par catégorie (campagne août/mars 2017/2018)

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière