Imprimer
Commentaires
Oenologie

Nouvelle bactérie : ML Prime™ de Lallemand

Publié le 19/05/2015 - 17:41

La tendance du marché à récolter des raisins à grande maturité (pH plus élevé) et de réduire les concentrations en SO2 favorisent le développement de bactéries indigènes susceptibles d’altérer la qualité du vin.

Dans ce contexte, la nouvelle bactérie ML Prime™ de Lallemand permet de contrôler les bactéries indigènes pouvant altérer la qualité du vin par des déviations inacceptables telles que l’acide acétique, les amines biogènes, le goût de souris et d’autres défauts. D’une grande vitalité et d’une puissante activité enzymatique malolactique en co-inoculation, ML Prime™ parvient rapidement à dominer les bactéries indigènes et à amorcer la fermentation malolactique.

ML Prime™ est disponible sous forme lyophilisée pour la co-inoculation des vins rouges à pH élevé (pH ≥ 3,4). Son haut degré d’activité malolactique assure le déroulement rapide et complet de la fermentation malolactique (FML) tout en éliminant le risque de production d’acidité volatile (AV) en co-inoculation grace à son métabolisme facultatif hétérofermentaire (c.-à-d., qu’elle ne produit pas de l’acide acétique à partir du glucose et du fructose). Sa très courte phase de latence et son implantation précoce accélèrent la FML, qui s’achève en quelques jours (de trois à 12 jours), et ce, sans risque de production d’AV ou d’odeurs désagréables.

ML Prime™ a été conçu pour être utilisé en co-inoculation (24 heures après l’inoculation de la levure) et convient pour les vins présentant un pH de plus de 3,4 et une teneur en acide malique inférieure à 3 g/L.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière