Imprimer
Commentaires
Nutrition

Un démarrage du millésime 2016 plein d’incertitudes

Publié le 05/07/2016 - 17:16
L'année 2016 est marquée par des dysfonctionnements nutritionnels de la vigne. Photo : Frayssinet

Après un hiver doux, la mise en réserve des vignes est très hétérogène comme l’attestent les analyses réalisées.

Les observations des différents vignobles ont montré un démarrage très ralenti avec, pour certains secteurs, des dégâts de grêle et de gel. La pluviométrie importante et les fortes amplitudes thermiques de cette fin de printemps ont favorisé le développement de maladies limitant par ailleurs, les conditions optimales d’alimentation pour un développement équilibré des vignes.

En référence aux conditions climatiques de ces quinze dernières années sur la période hiver et printemps, nous sommes en 2016 sur le démarrage d’un millésime plein d’incertitudes. 

Les observations et mesures du feuillage en ce début d’été (analyse de pétioles) montrent des signes de dysfonctionnements nutritionnels de la vigne récurrents (jaunissement, croissance faible, carences multiples…), aggravés par une pression parasitaire encore élevée. Les applications foliaires de compléments nutritionnels permettent d’améliorer l’état physiologique des vignes.
Dans les conditions actuelles, pour renforcer la nutrition et la résistance de la vigne, un accompagnement nutritionnel et d’antioxydants par voie foliaire peut-être indiqué au cours des prochaines semaines. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière