Imprimer
Commentaires
De l'aide au calcul au monitoring automatique

Les applications mobiles pour vignerons

Publié le 09/07/2015 - 14:26

Au moment des vendanges, les nuits sont courtes, l'esprit en alerte, le stress au maximum... Et tout outil qui permet de limiter les erreurs de calcul et de faciliter la prise de décision est le bienvenu. On peut segmenter aujourd'hui l'offre encore restreinte des applications mobiles gratuites en trois catégories: l'aide au calcul et à la conversion, les solutions dédiées de fournisseurs, et les applications reliées aux objets connectés.

Les applications de conversion et de calcul

Désacidification, sulfitage, fortification... Autant d'opérations nécessitant de calculer, souvent au gramme ou au centilitre près, la dose à ajouter. Sans parler des conversions du degré Oechslé au degré Brix ou des unités de mesures anglosaxones au système métrique. Pour remplacer la calculatrice, de nombreuses applications dédiées sont proposées. Oenotools, par exemple, disponible en quatre langues: anglais, espagnol, français et italien, et développée par Oenobrands en partenariat avec le consultant français Olivier Zébic. Efficace et simple à utiliser.

En anglais, on peut trouver également l'appli SI Winemaking, similaire mais moins ergonomique. Assez difficile à prendre en main, Wine craft quant à elle, permet d'organiser et d'enregistrer toutes les opérations et mesures possibles par parcelle ou cuve. L'utilisateur peut ainsi enregistrer les opérations de sulfitage, collage, levurage effectuées sur des cuves, en renseignant les degrés d'alcool, les volumes traités, etc. Des idées, mais pas de tableau de bord de synthèse et quelques bugs. Enfin, VinoEnology ne propose qu'une sorte de portail web peu adapté à l'usage mobile mais avec un accès à différent outils de calcul en ligne.

Les applications dédiées des fournisseurs ou des instituts techniques

Dans cette catégorie vous trouverez des applications spécifiques vous aidant à utiliser au mieux des solutions et outils œnologiques. Le groupe Laffort propose par exemple l'application Nobile®. Cet outil de calcul permet de déterminer rapidement la quantité et le type de staves à utiliser en fonction des volumes de cuve à traiter et du profil boisé désiré. Elle offre également la possibilité de trouver des informations sur la gamme des produits Nobile.

Du côté de Lallemand Œnologie, une application catalogue également, permettant de trouver des informations sur les levures, bactéries et dérivés de levures du fabricant, mais également un outil d'aide à la décision pour la maîtrise des fermentations malolactiques, ainsi que quelques utiles tables de conversion (degrés Brix, Oechslé…).

Enfin, Techniloire, l'institut technique vitivinicole du Val de Loire, propose une application gratuite essentiellement destinée à pousser de l'information vers le mobile. Modèle de prévision des risques parasitaires, contrôle de maturité des raisins, informations techniques... Cette solution gratuite est cependant plus une version simplifiée du site Web, adaptée au smartphone (et encore, les fiches techniques sont au format .pdf) qu'une véritable application. Les vignerons de Loire y trouveront peut-être leur compte.

Les objets connectés au service de la vinification

Une jeune entreprise étrangère, Enolyse, a bien compris l'enjeu de la data connectée et son intérêt pour les vinifications. Elle propose aujourd'hui une solution couplant senseurs et application mobiles. Chaque cuve peut-être identifiée dans l'application EnoApp, au moyen d'un QR code ou manuellement. Manuellement, l'utilisateur peut tenir à jour l'ensemble des opérations et des mesures auxquelles il procède. Suivi du SO2 libre, des températures, opérations de collage... Et d'autres encore à venir.

Mais là où l'entreprise va plus loin, c'est dans la connexion de capteurs sur les cuves automatisant la prise de mesures. Leur premier senseur disponible (EnoMeter) permet de mesurer la température et la quantité de sucres de façon continue et automatique, et d'envoyer les données directement au smartphone via bluetooth. Plus besoin de faire un suivi quotidien et manuel de chaque cuve, la charge de travail s'en trouve allégée. Un gain de temps qui permet de se consacrer à la dégustation par exemple, que les capteurs ne peuvent pas encore remplacer.

Pour découvrir d'autres applications gratuites pour les vignerons, retrouvez cet article sur Winemak-in "5 applications mobiles gratuites pour les vignerons et l'aide à la vinification".  

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière