Imprimer
Commentaires

Bérangère Tesseron, propriétaire de Château Larrivaux

Publié le 04/05/2020 - 08:30

L'Agence Fleurie nous propose de découvrir le portrait de Bérangère Tesseron, propriétaire de Château Larrivaux.

Une histoire d’amour, de famille et de femmes

Propriété familiale, Château Larrivaux est passé de génération en génération par l’intermédiaire d’une lignée ininterrompue de femmes. Bérangère Tesseron, aujourd’hui à la direction du domaine avec ses mère et tante Armelle et Sabine Carlsberg, ne déroge pas à cette règle ancestrale, bien que non écrite. « Une page se tournera peut-être après moi, » confie cette mère de quatre garçons, ajoutant qu’il se peut aussi que la tradition perdure si sa nièce souhaite un jour prendre la relève. « Larrivaux, c’est mon cinquième enfant. Je suis connectée à ce lieu depuis que je suis née. » 

Une page se tournera peut-être après moi

Son expérience s’est construite au fil des années. Chaque millésime apporte son lot de connaissances et conduit bien souvent à reconsidérer les options prises lors des précédents. Pour les aspects techniques, elle s’en remet à son directeur technique. Présent à Larrivaux depuis 2001, Christophe Barbeyron connaît le domaine mieux que tout autre

Ouvrir et partager Larrivaux 

Parce que ses vins sont associés à des instants de partage, Bérangère Tesseron a souhaité aller plus loin en ouvrant son domaine. « Au départ, avoue-t-elle, la démarche a pu être compliquée, tant cette propriété relevait de mon intimité et de mon histoire personnelle, mais partager Larrivaux est quelque chose que nous faisons avec beaucoup de joie !» Les amoureux de la nature et des bonnes choses trouvent portes ouvertes au château pour un déjeuner ou pour un pique-nique suivi d’une sieste sous les arbres.

Au départ, avoue-t-elle, la démarche a pu être compliquée, tant cette propriété relevait de mon intimité

C’est l’occasion de venir découvrir, à une heure de Bordeaux, une agriculture non intensive, un domaine, le métier de vigneron, de même que l’expérience conduite actuellement par trois apiculteurs passionnés visant à réintroduire des abeilles sur les terres du domaine. La meilleure saison pour une balade, un déjeuner et une visite des chais ? Le printemps ou l’été parce que Larrivaux n’est pas chauffé !

► Lire l'article complet

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière