Imprimer
Commentaires
Rhonéa Vignobles, développement durable et protection du patrimoine viticole

Un vignoble en financement participatif : le bonheur est-il dans les vignes ?

Publié le 04/05/2018 - 11:45

C’est un constat alarmant : 1% du vignoble vauclusien disparaît chaque année depuis le début des années 2000 !

Pour faire face à cette érosion du patrimoine viticole, Rhonéa, le collectif d’artisans-vignerons regroupé autour des caves coopératives de Vacqueyras et Beaumes-de-Venise, a lancé en octobre 2016 un des premiers vignobles qui s’appuie entièrement sur le financement participatif : une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) sous le nom de Rhonéa Vignobles.

Rhonéa regroupe 236 artisans-vignerons au sein de la coopérative, dont 35 jeunes artisans qui souhaitent développer leurs exploitations. Rhonéa Vignobles a pour objectif de financer une centaine d’hectares et de leur confier afin de leur permettre de vivre pleinement de leur métier. Dans le même temps, c’est près d’une centaine de vignerons de plus de 50 ans qui souhaitent transmettre à la jeune génération.

Labellisée Vignerons en Développement Durable, Rhonéa s'engage concrètement via cette action forte de pérennisation du vignoble. 

Ancrée dans l’économie sociale et solidaire Rhonéa Vignobles a pour vocation de pérenniser le vignoble des crus autour des Dentelles de Montmirail. Fondée autour d’un projet d’intérêt collectif, le capital de Rhonéa Vignobles est ouvert à tous les types de souscripteurs : particuliers, vignerons, institutionnels, professionnels… Chaque part souscrite coûte 1000 euros et permet un abattement fiscal de 25% en 2018. Elle donne également droit à une gratification symbolique de 6 bouteilles de crus chaque année. Plus qu’un retour sur investissement, c’est une véritable aventure qui unit cette communauté autour de la vie du vignoble avec des événements dédiés à la découverte de la vigne et du vin, pour chaque sociétaire, tout au long de l’année.

Plus d’un an après sa création, cette SCIC réunit 470 souscripteurs et a collecté plus d’un million d'euros ! Un chiffre dont personne n’osait rêver au démarrage du projet… Ensemble, ils ont déjà fait l’acquisition de plus de 7 hectares de vignes et ont permis à 2 jeunes vignerons de s’installer. Ce chiffre est l’aboutissement d’un an de travail relayé par les équipes au sein de Rhonéa mais également de toute la communauté créée autour de Rhonéa Vignobles.  

 

Mais qui sont ces sociétaires ? D’où viennent-ils ? Pourquoi s’engagent-ils dans cette aventure ? Portrait d’un collectif éclectique !

Christian Cavrot
« Nous sommes clients à la boutique de Vacqueyras depuis plus de 20 ans et lorsque nous avons appris, par e-mail, la naissance de ce projet, nous avons immédiatement voulu y participer. Aujourd’hui, ma femme et moi sommes souscripteurs et nous avons décidé d’offrir une part à chacun de nos petits enfants pour qu’ils aient eux aussi un ancrage dans le vignoble »

Essentiellement composé de particuliers, de Français amoureux de nos vins et de notre région, mais aussi de Belges, de Suisses, de Suédois, d’Irlandais, de Néerlandais et de Néocalédoniens, ce collectif enjoué et solidaire compte des familles entières, des parents et des grands-parents soucieux de leur devoir de transmission ou encore des passionnés intéressés par les coulisses de la viticulture.

Catherine Peters, Pierre Albert Bruylants et leur famille
« Au milieu des années 1950, mon père faisait venir, chez nous en Belgique, des barriques de vin français que nous mettions en bouteilles en famille : nous étions 5 enfants et nous avions chacun un rôle bien établi. Lorsque j’ai appris le lancement du projet, j’ai décidé de me lancer dans ce projet innovant avec mon épouse et d’offrir à nos deux enfants, au pied du sapin de Noël, des parts dans Rhonéa Vignobles.
J’avais l’envie de leur transmettre, à mon tour, cette passion comme l’avait fait mon père à l’époque. Grâce à l’équipe, nous sommes invités régulièrement à participer concrètement à cette aventure. 
Cela nous permet de nous sentir impliqués dans le projet, ce qui, à mes yeux, me conforte dans mon choix de sociétaire. »

Parmi eux, nombreux sont ceux aussi qui enrichissent leur investissement au fil du temps en reprenant de nouvelles parts. La raison de cet engouement ? L’investissement financier n’est pas passif et s’accompagne de rendez-vous, d’événements, pour développer collectivement le projet.

Louis Tua
« Ma fille m’a parlé du projet car elle savait que nous aimions les vins de Vacqueyras. Ma femme et moi avons tout de suite souhaité souscrire, en 2016, et avons même, avec le succès du projet, renouvelé une souscription en 2017. Nous prévoyons de poursuivre notre investissement en famille puisque nos enfants envisagent de rejoindre l’aventure cette année.»

 

 

Des rencontres organisées pour partager le quotidien

Ainsi, en 2017, quatre rencontres ont été organisées pour connecter les participants au quotidien de Rhonéa Vignobles.

  1. Le premier a eu lieu en mars, un atelier d’assemblage qui a permis à chacun de se frotter à l’alchimie des cépages et du vin, de découvrir les techniques de dégustation et de créer sa propre cuvée.
  2. En mai ce fut une belle balade dans le vignoble accompagnée par des artisans-vignerons pour la découverte du terroir des Dentelles de Montmirail. L’occasion de se rendre compte de l’envergure du projet collectif autour de Rhonéa Vignobles et de partager un déjeuner dans les vignes.
  3. En septembre, le moment sacré des vendanges a permis de comprendre comment le vigneron reste tributaire de la météo. La précocité de la récolte a fait que tous les raisins ont été rentrés avant l’atelier… Oups ! Peu importe, ça a été l’occasion de visiter les parcelles de vignoble acquises au sein du collectif et de faire un atelier dégustation des jus pendant la fermentation !
  4. La dernière rencontre, en fin d’année, était un moment fort avec une réunion de présentation sur l’avancée du projet, un échange avec tous sur la vision de Rhonéa Vignobles et le partage autour d’un dîner gastronomique d’accords mets et vins au cœur de la cave.

Conviviaux, ludiques et pédagogiques, en couple, entre amis ou en famille, ces rendez-vous – tous complets – ont fait vibrer la communauté via des ateliers impliquant et valorisant.

Au sein d’une aventure participative et interactive, la communauté Rhonéa Vignobles s’avère bienveillante, vivante, motivée et investie ce qui permet de suivre l’évolution de ce vignoble collectif et de s’imprégner de la vie de vigneron.

 

Pour aller plus loin:

Lire cet article "Les caves coopératives recherchent des vignes et plus encore".  

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière