Imprimer
Commentaires
DÉVELOPPEMENT DURABLE & ECONOMIES D’ÉNERGIE

Le Château Sainte Roseline a installé un récupérateur de chaleur dans son chai

Publié le 06/09/2018 - 11:53

Domaine particulier créé par le Pape Jean XXII et marqué par sept siècles de culture de la vigne, le Château Sainte Roseline est l’un des sites historiques les plus riches de Provence, à la fois site classé et cru classé. Visites de caves, dégustations, mariages, soirées de gala, concerts... il est également le lieu d'accueil d'une offre œnotouristique riche.

Parce que le Château Sainte Roseline a connu une forte croissance ces dernières années, plus de consommateurs, de collaborateurs, de production et de concurrence signifient également plus de responsabilités. C’est pourquoi le domaine a fait le choix d'un modèle de développement toujours plus durable, en placant la démarche Vignerons en Développement Durable au cœur de son projet d'entreprise. 

Les objectifs de cette démarche sont multiples :

  • trouver et partager des solutions pour préserver la planète ;
  • préserver les collaborateurs en termes de sécurité, bien-être et cohésion ;
  • développer les performances de l’entreprise sur le long terme ;
  • valoriser cette démarche auprès des parties prenantes externes (clients, fournisseurs, institutionnel etc) ;

Aujourd'hui en conversion pour l'obtention du label, le Château Sainte Roseline fait partie des trois premiers domaines particuliers ayant fait le choix de Vignerons en Développement Durable pour son engagement RSE.
 

La réduction de la consommation d'énergie et 44 000 tonnes de CO2 en moins

Désireux de réduire ses consommations d'énergie, le château a fait installer début 2018 un récupérateur de chaleur, positionné sur le compresseur d'air du chai.

Le récupérateur permet d'exploiter une source de chaleur jusqu'alors dispersée dans l'air et de préchauffer l’eau de la cave.

En effet, le principe est le suivant :

  1. l’énergie utilisée par le compresseur pour comprimer l’air se transforme en chaleur ;
  2. la majeure partie de cette chaleur (plus de 90 %) reste dans l’air comprimé et dans le lubrifiant du compresseur (l’huile) ;
  3. un récupérateur de chaleur est installé sur le circuit d’huile, permettant de récupérer en moyenne 75 % de l'énergie pour chauffer de l’eau glycolée, permettant elle-meme de préchauffer l’eau de deux ballons ;
  4. la chaleur récupérée permet ainsi de préchauffer à 60 °C : un ballon de 1 000 litres pour la cave et un ballon de 1 000 litres pour la ligne de conditionnement.

Le retour sur investissement est estimé à un an, en comparaison avec l’installation existante. Par ailleurs, le dispositif permet des gains en énergie, et la réduction des émissions de C02 de plus de 44 000 tonnes. 

Un bel exemple d'action qui permet de faire rimer économies et écologie !

Récupération d'énergie

47 880

kWh/ an

Gain en eau chaude

748 677

L / an à 75 °C 

Gain économique potentiel

4 353

€ / an

Réduction émission CO2

44 145

tonnes/ an

Retour sur investissement

12

Mois

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière