Imprimer
Commentaires
Développement Durable au Moulin de La Roque

Comment favoriser la consommation locale ? Retours d'expérience de vignerons.

Publié le 16/01/2018 - 10:00

Depuis 2007, le Moulin de la Roque s’est engagé dans le label Vignerons en Développement Durable. Entre autres, cette démarche RSE globale a permis à la cave de renforcer son ancrage territorial, au travers d’actions qui valorisent son terroir et les hommes qui y contribuent. Retour sur un bel exemple d’action : le partenariat avec la Ruche qui dit Oui, pour favoriser la production & la consommation locale.

La Démarche

Comment consommer local ? En réduisant les intermédiaires, les distances entre le produit et le consommateur final ! La Ruche qui dit Oui est un réseau de communautés d'achats directs aux producteurs locaux, particulièrement bien implanté en France.

Le principe est simple :

  • Le consommateur commande ses produits via Internet et vient les récupérer dans l’un des points de retrait (une « ruche »), une fois par semaine.
  • Le producteur fournit ses produits en circuit court et peut aussi choisir d’accueillir une ruche.

« Ce que nous aimons dans la démarche des Ruches, c’est la notion de communauté, le produire local et le contact humain direct. » Éric Isnard, président du Moulin de La Roque

Le Moulin de la Roque accueille depuis août 2017 une "Ruche qui dit oui" et c’est un joli succès : en moyenne, 60 à 80 personnes viennent chaque semaine récupérer leur panier et profiter d’une dégustation des vins. Pour plus de 60 % d’entre eux, ils ne connaissaient pas la maison ou ne s’étaient jamais arrêtés.

Les vins de la cave y sont vendus, bien entendu, mais ils sont aussi distribués dans une autre ruche, située à moins de 25 km.

L’organisation

Accueillir une ruche est un réel engagement de la part du Moulin de la Roque.

D’abord, il est nécessaire de dégager du temps pour accueillir le marché et les clients : une fois par semaine, un vigneron est présent pour aider à la distribution et animer les dégustations. Chronophage, mais pas du temps perdu ! Ce moment privilégié leur permet d’échanger directement avec le consommateur et de percevoir le retour positif du travail fourni, tout en recevant des retours d’expériences qui font avancer.

Il a fallu également régler les détails techniques de la vente des produits, car lors des marchés aucun échange d’argent n’est fait. En effet, les vins sont vendus via le site internet de la ruche, il fallait donc intégrer dans le fonctionnement des équipes cette gestion différente des échanges commerciaux. Heureusement, le site de la ruche est très intuitif et permet une prise en main rapide. Le plus de ce système : les échanges avec les consommateurs sont détachés d’une finalité mercantile, ici on parle du produit & de ses producteurs !

Un partenariat gagnant-gagnant

La rencontre entre le responsable de la ruche et Le Moulin de la Roque a été déterminante, car il était nécessaire de partager les mêmes envies : apporter à une clientèle locale des produits de qualité. La dimension humaine est l’un des facteurs prépondérants dans la mise en place de ce type de commerce. Le « plus » client c’est qu’ils peuvent remplir leur panier avec un choix large de légumes, fruits, viandes, poissons, épices… et le compléter avec du vin du Moulin de la Roque.

L’avantage pour la cave est de pouvoir toucher un public différent, qui ne connaissait pas l’entreprise et ses vins, grâce au retrait des paniers sur leur site. Aussi, c’est de pouvoir bénéficier de la viralité du réseau Web et de la notoriété développée par les Ruches, une Communication 2.0 ou bouche-à-oreille nouvelle version !

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière