Imprimer
Commentaires
International

La Chine deuxième vignoble du monde !

Publié le 14/01/2016 - 16:00

La demande en vin des chinois a transformé les marchés du vin de Bordeaux et de Bourgogne. Mais la Chine n’est pas qu’un pays consommateur de vin, c’est aussi un marché producteur !

D'après l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la Chine dispose désormais du second plus grand vignoble au monde après l’Espagne, plaçant la France en troisième position. Bien qu’étant tombé à la troisième position en termes de superficie de vignobles, les 792 000 hectares de la France ont produit 46,7 millions d’hectolitres l’année dernière, plus que n’importe quel autre pays. Les exportations de vins français arrivent également à la première place en 2014, totalisant près de 7,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires. L’Italie est à la seconde place en termes de production de vin avec 44,7 millions d’hectolitres, pendant que l’Espagne est à la troisième place avec 41,6 millions d’hectolitres. Les États-Unis sont eux à la 4e place, ayant produit près de 22,3 millions d’hectolitres l’année dernière alors que tous les vignobles de Chine ont seulement réussi à produire 11,1 millions d’hectolitres de vin.

Cela pose la question suivante : combien de fois avez vous dégusté du vin chinois au dîner? Probablement pas si souvent que ça. Et en effet, la majorité des vignobles sont utilisés pour produire des raisins de table et des fruits secs… Néanmoins, les producteurs de vin professionnels font monter le niveau en Chine. Le conglomérat français de produits de luxe LVMH a d'ailleurs fait construire une cave à vin dans un endroit dénommé Shangri-La, un contrefort de l’Himalaya qui a pour objectif de produire le meilleur vin de Chine, et probablement le plus cher. Moët Hennessy y produit déjà du vin effervescent haut de gamme, dans la province du Ningxia. Une bouteille se vend pour 27 dollars.

Un nombre grandissant de vignobles

Des vignobles poussent partout dans le pays, les plus gros producteurs de vin au monde rejoignant le marché.  Selon l’OIV :
  • la Chine s’est placée devant la France en termes de surface de terres dédiées aux vignobles, bien que cette dernière produit encore près de 4 fois le volume de vin de la Chine;
  • la Chine est désormais deuxième, juste derrière l’Espagne, représentant près de 11 % des terres dédiées aux vignobles.
Et les plantations continuent ! La Chine est le 5e pays consommateur de vin et en bonne voie de terminer premier…
La Chine boira quasiment l’intégralité sa production nationale de vin, et plus si affinités.  

Une tendance similaire au café en Chine ?

Les optimistes rappellent les tendances de l'importation du café dans le pays de buveurs de thé. En effet, la ville de Shanghai possède désormais plus de magasins Starbucks qu’aucune autre ville dans le monde. D’autres pensent qu’il y aura beaucoup trop de vignobles, même si la Chine adopte le vin de la même manière qu’elle s’est entiché du café.
Qingyun Ma, doyen de l’université d’architecture de Californie du Sud (University of Southern California - School of Architecture) et propriétaire d’une cave à vin, assimile l’engouement de la Chine pour le vin à celle moins récente de l’énergie solaire. Propulsée par les stimulations économiques du gouvernement, la Chine est devenue le plus gros fabricant de panneaux solaires, et a créé une industrie qui souffre désormais de surcapacité. Les vendeurs de vin et les experts disent que la Chine leur rappelle la Californie des années 70, avec les entrepreneurs, banquiers et vendeurs de produits de luxe réinvestissant leurs millions de dollars dans des vignobles. Les entreprises géantes de l’état chinois, avec peu d’expérience dans le secteur du vin, rentrent aussi dans la partie. Ces novices aux poches bien remplies incluent des fabricants de produits électroniques tels que Midea Group Co. ou encore le conglomérat Nanshan Group Co. du Shandong.

Une volonté de s'étendre à l'international

Une partie de la production est bien absorbée par la demande extérieure. Les exportations chinoises restent minuscules mais la tendance est au changement. Il y a deux ans, l’importateur de vin anglo-saxon Berry Bros. & Rudd a donné aux vins chinois une place permanente dans ses rayons, à Londres. La qualité s’améliorant, les vins chinois réalisent quelques victoires en dehors de leur territoire, comme le vin de la marque SilverHeights, une cave à vin dans la province du Ningxia. (Article mon-viti à lire sur le sujet, cliquez ici)
Pour tous les enthousiastes de cette culture, même si les vins haut de gamme sont déjà bien présents dans les grandes villes chinoises, la Chine est un pays avec très peu de régions où le climat est considéré comme propice à la production d'un bon vin. Cela reste en effet un véritable challenge que de produire une bouteille de vin décente en Chine. De plus, la plupart des caves haut de gamme en Chine produisent essentiellement à petite échelle et peuvent  difficilement concurrencer le volume ou le prix des concurrents occidentaux.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière