Imprimer
Commentaires
Vignerons de Tutiac

Un hectare pour expérimenter

Publié le 16/06/2014 - 15:52

La plantation d’un vignoble expérimental d’un hectare a été lancée en avril par les Vignerons de Tutiac (Gironde).

Il constitue le premier volet du projet de la coopérative bordelaise et de ses partenaires (IFV, Inra, Syngenta, etc), retenu par le Casdar, qui bénéficie d’une enveloppe de 100 000 euros d’aides sur un montant global de 195 000 euros sur trois ans.

 

Nous sommes engagés depuis longtemps dans une démarche de développement durable, être lauréat de l’appel à projet nous permet de poursuivre dans cette voie. Le projet comporte trois volets: la mise en place d’un vignoble expérimental d’un hectare, la réalisation de diagnostics environnementaux, et la mise en place de formations, explique Jérome Ossard, directeur technique des Vignerons de Tutiac.

Le vignoble expérimental constituera un outil pédagogique.

 

Nous travaillerons sur la préservation de la ressource en eau, le développement de pratiques agro-environnementales, qui permettent à la fois de minimiser l’impact sur l’environnement et d’optimiser la performance économique de nos adhérents. Tout ce qui est possible à mettre en place le sera ; système de traitement des effluents phyto, jachères fleuries…

Le vignoble expérimental comporte deux secteurs: une zone monocépage, en merlot, sur laquelle sera effectuée les expérimentations phytosanitaires, avec un système d’irrigation pour assurer les contaminations artificielles en mildiou par exemple.
La seconde moitié est constituée de cépages bordelais, de nouveaux cépages à tester et de 17 variétés de cépages résistants aux maladies fongiques (mildiou et oïdium).

D’ici fin 2015, les 480 adhérents de la coopérative auront bénéficié d’un diagnostic environnemental.

Ce vignoble expérimental servira aux expérimentations et à l’évaluation de nouveaux cépages, mais aussi de vitrine et de support de formation pour les 480 adhérents de la coopérative.

Le second volet du projet a déjà démarré:

Nous allons réaliser un diagnostic environnemental à l’aide d’un logiciel dédié pour chacun de nos 480 adhérents. 50 diagnostics environnementaux ont déjà eu lieu au cours du premier trimestre 2014. L’objectif est d’en effectuer la moitié en 2014, la moitié en 2015. Une fois ces diagnostics environnementaux achevés, le but est de faire progresser tout le monde et de mettre en place des plans d’action en fonction des problématiques de chacun. La coopérative est agréée organisme de formation, nous mettrons en place avec nos partenaires des formations par petits groupes en fonction des points soulevés lors des diagnostics.

La coopérative et ses adhérents produisent sur 4 000 ha.

La création des GIEE (groupement d’intérêt économique et environnemental), entérinée en avril, offre un outil structurant pour porter des projets collectifs ayant pour objectif d’atteindre une double performance économique et environnementale.

Parmi les 103 projets retenus début janvier 2014 par le ministère, figurent trois coopératives vinicoles porteuses de projets, dont les Vignerons de Tutiac (Gironde), la SCA du Vignoble de la voie d’Héraclès (Gard) et les Vignobles Dom Brial (Pyrénées-Orientales).

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière