Imprimer
Commentaires
Complantation

Un arrache-cep de vigne adapté au sol argileux

Publié le 12/02/2018 - 18:53

Cet article de Viti Leaders de janvier 2018 vous est proposé gratuitement et dans son intégralité. Bonne lecture ! Pour vous abonner, RV sur notre e-kiosque.

Matthieu Tercinier, viticulteur en Charente-Maritime, a auto-construit un arrache-cep. Pour effectuer de la complantation, ce modèle « en U » est bien adapté au sol argileux de son exploitation.

«Pour faire de la complantation, j’arrache les pieds malades au mois de décembre. Ils seront remplacés par de jeunes pieds courant mars. En hiver, sur les sols argilo-calcaires de l’exploitation, je trouvais que travailler avec un godet monté sur une mini-pelle n’était pas adapté. Après quelques trous, selon l’humidité du sol, la terre colmate le godet. J’ai donc auto-construit un outil sans fond », explique Matthieu Tercinier.

L’outil se monte sur le bras d’une mini-pelle que le jeune viticulteur estime très pratique pour travailler dans les vignes palissées. Enfin, comme avec un godet « classique », le système auto-construit permet de déraciner la souche et une partie du système racinaire de la vigne. Le montage se compose de la fixation d’un outil BRH, d’un fer plat percé de 7 trous, de deux fers plats de charrue et d’un bout de fer plat de deux centimètres d’épaisseur. « Le plus long a été de trouver une fixation d’occasion pas trop onéreuse. Je l’ai trouvé sur le Bon Coin pour 70 euros. Les 7 boulons m’ont coûté 20 euros. Il a ensuite fallu percer la fixation puis souder les éléments entre eux. Cela m’a pris deux heures environ. »

 

Article paru dans Viti Leaders de janvier 2018

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière