Imprimer
Commentaires
Création variétale

Quatre nouveaux cépages proposés à l'inscription en 2013

Publié le 19/03/2013 - 16:34

Ils portent les noms de gaminot, beaugaray, picarlat ou granita. Ce sont peut-être les futures variétés star du vignoble de demain.

Pour l'instant, ce sont quatre nouveaux cépages qui seront présentés à l'inscription au Catalogue officiel national cette année. 

Le picarlat est issu du croisement entre le pinot noir et le cabernet-sauvignon, tandis que le gaminot est le fils du gamay et du pinot.

Le granita (auxerrois x portugais B) et le beaugaray (gamay x heroldrebe) produisent des vins très fruités, un caractère transmis par le portugais B présent dans les deux arbres généalogiques.
Obtenus par l'Inra de Colmar et la Sicarex-Beaujolais, ils ont été créés par croisement sur une demande des vignerons du Beaujolais et du Mâconnais... dans les années 1970 !

Ces quatre cépages sont issus de lignées illustres : gamay x pinot pour le gaminot, pinot x heroldrebe (un cépage allemand) pour le beaugaray, gamay x cabernet sauvignon pour le picarlat et auxerrois x portugais B pour le granita.

Suite à ces différents croisements, un millier de pépins ont été cultivés par l'Inra. Après récolte, microvinifications et dégustations, 400 variétés seulement ont été choisies pour être évaluées plus avant (à raison de cinq pieds par variété).

La seconde vague de dégustations a permis de sélectionner 18 variétés qui ont été plantées en plein champ au domaine expérimental de la Sicarex (100 pieds par variété). Depuis 2001, chaque année, les raisins ont été vinifiés et dégustés. Au final, quatre variétés ont été retenues pour être présentées à l'inscription.

Pour Jean-Michel Desperrier, spécialiste du matériel végétal à la Sicarex-Beaujolais, 

Le gaminot donne des vins plus colorés et plus structurés qu'un pinot, tout en conservant le fruit du gamay. Les vins de beaugaray et de granita sont très aromatiques. Au fil des croisements, nous nous sommes rendus compte que le portugais bleu apporte ce caractère à ses descendants. Enfin, le picarlat donne des vins très structurés, très tanniques, très colorés, avec tout de même du fruité. Il serait plutôt à envisager comme un vin d'assemblage. 

La commission doit venir observer les plants cet été. Le CTPS donnera sa réponse en décembre 2013. Sa décision devra ensuite être officialisée par le ministère de l'Agriculture.

Si les cépages sont inscrits au Catalogue français et classés en liste A1, ils seront cultivables dans toute la France et pourront produire des vins de France.

Leur intégration dans le cahier des charges d'AOC qui le souhaiteraient pourrait alors être demandée à l'INAO.

Pour en savoir plus : 
Le contexte réglementaire de l'introduction de nouveaux cépages au vignoble, présentation à télécharger par Laurent Mayoux (secrétaire technique de la section vigne du CTPS).
Les nouvelles variétés agréées en 2012
La sélection de variétés résistantes au mildiou et à l'oïdium, par l'Inra 

Que pensez-vous de la création variétale en viticulture ? Qu'en attendez-vous ?

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière