Imprimer
Commentaires
Cognac

Les vendanges avancent en moy de 7 jrs / décennie

Publié le 22/08/2013 - 15:40

2013 sera visiblement une exception: les premières tendances annoncent des vendanges moins précoces que ces dernières années. Pourtant, les données collectées dans la plupart des vignobles révèlent une précocité plus marquée des vendanges en moyenne au fil des ans.

Le vignoble de cognac en est un bon exemple d’autant que l’effet cépage y est gommé, ce vignoble étant constitué d’un seul cépage, l’ugni blanc.

Selon Oracle, l’observatoire régional sur l’agriculture et le changement climatique, la date de vendange dans le cognaçais est passée du 5-15 octobre à la fin des années 1970 au 10-20 septembre à la fin des années 2010. Sur des historiques plus profonds, l’avancement est encore plus important.
Sur l’ensemble de cette période d’observation, la tendance moyenne de l’avancement est de 22 jours en 32 années soit 7 jours en 10 ans. Les années particulièrement chaudes, telles que 2003 ou, davantage encore, 2011, affichent une date de vendange particulièrement précoce, en avance de 10 à 15 jours sur la tendance pluriannuelle. En 2011, la récolte a commencé tout début septembre, ce qui ne s’était jamais vu auparavant.

Cet avancement des dates de vendanges résulte de l’augmentation des températures pendant la saison de végétation de la vigne (avril à octobre). Les travaux du BNIC (bureau national interprofessionnel du Cognac) ont montré l’existence d’une corrélation marquée entre la moyenne des températures maximales journalières d’avril à août et la date de début des vendanges.

Ainsi, une augmentation de 1°C des températures maximales journalières entre avril et août, entraîne un avancement de 10 jours de la date de vendanges. Plus précisément, c’est le cumul des températures supérieures à 10°C pendant la saison de végétation qui détermine la durée du cycle de la vigne, donc la date des vendanges.

L’avancement des dates de récolte est observé sur la majorité des vignobles français: c’est le cas en Bourgogne, à Châteauneuf du Pape, Tavel ou en Champagne.

En Champagne par exemple, les vendanges ont lieu en moyenne deux semaines plus tôt qu’il y a 20 ans, selon l’Onerc, l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique. Dans certains cas en revanche, aucune évolution significative n’a été observée, comme dans le vignoble de Saint-Émilion.
 
 
Pour aller plus loin :

Oracle: impact du changement climatique et date des vendanges.

Onerc (Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique): évolution des dates de floraison et de vendanges sur différents vignobles.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière