Imprimer
Commentaires
maladies et ravageurs émergents

Les cinq parasites qui menacent nos vignobles

Publié le 05/02/2015 - 16:14
Pour Charles Manceau, directeur de la santé végétale à l’Anses:

L’augmentation des échanges commerciaux au niveau mondial et les nouveaux systèmes de commerce via Internet accentuent le risque d’introduction de nouveaux agents pathogènes et ravageurs. Il convient d’être vigilant à toutes les apparitions de pathologie inconnue au vignoble afin de réagir le plus vite possible à l’émergence d’une nouvelle maladie.

Drosophile suzukii, maladie de Pierce, verticilliose… des nouveaux ravageurs ont fait leur apparition ces dernières années en France et sont sous haute surveillance. Regardons ces nouveaux ravageurs de plus près.

1. Maladie de Pierce: du café à la vigne

La bactérie Xillela Fastidiosa cause la maladie de Pierce et provoque la mort des ceps. La bactérie se diffuse par l’intermédiaire de certains insectes
En 2012, la bactérie été détectée sur des plants de café importés d’Amérique du Sud et du Nord, dans un but d’amélioration variétale du café, dans un centre de recherche en France. Les plants étant localisés en serre, le foyer a été éradiqué rapidement.
Les autorités italiennes ont déclaré à l’automne 2013, un foyer de grande ampleur (8 000 ha) dans la province des Pouilles, au sud du pays. 30 000 ha ont été déclarés atteints l’année suivante. 
À ce jour aucun moyen de lutte n’est efficace.
Le gouvernement français souhaite mettre en place des mesures fortes pour éviter la pénétration de la maladie sur le territoire.

Les symptômes de la maladie de Pierce sur la vigne (http://www.eppo.int/)

2. Drosophile suzukii: le malheureux buzz 2014

Drosophila suzukii est un ravageur originaire d’Asie identifié en France depuis 2010. Il présente la particularité de pouvoir infester des fruits encore sur la plante, sans blessure, avant la récolte. Ce ravageur cause des dégâts très importants sur de nombreuses espèces fruitières, notamment des cerises et des petits fruits rouges, mais est également rencontré sur les raisins.
En septembre 2014, le ravageur a pour la première fois été observé dans les vignobles du Sud-Ouest, en Aquitaine.

Drosophila suzukii sur une baie de raisin (B.Molot)

3. Verticiliose: attention aux précédents de rotation

Cette maladie a été identifiée en France en 2008, dans le vignoble de Chablis, et pour la première fois, en 2014, dans le vignoble sancerrois. Cette maladie de dépérissement des jeunes vignes est provoquée par plusieurs champignons du genre Verticillium.
Dans la parcelle de Sancerre concernée cette année, 30 à 40 % des pieds présentaient des symptômes. Ces cas seraient liés à la plantation de vignes dans des terres qui accueillaient auparavant d’autres cultures, notamment des céréales.

4. Dépérissements dus à "Neofusicoccum"

Ces dépérissements ne sont décrits actuellement qu’en France, depuis 2010 et au Portugal, depuis 2009. Ils sont caractérisés par une défoliation des rameaux qui peuvent se dessécher totalement ou partiellement.

5. Dépérissements dû à "Phomopsis viticola"

Ce dépérissement n’est décrit actuellement qu’en Grande-Bretagne et en France. Cette maladie se caractérise par un affaiblissement de la végétation. Les rameaux de plus petite taille présentent des feuilles chlorotiques.

 

Un article de Jessica Simoes

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière