Imprimer
Commentaires
Impact des apports de cuivre sur l'environnement

Le cuivre, pas si toxique ?

Publié le 17/01/2014 - 16:09

Nous n'avons pas les moyens de juger de l'impact du cuivre in situ: c'est, en substance, ce que l'Itab (Institut technique de l'agriculture biologique) vient de conclure suite à une relecture critique de l'avis de l'Efsa du 11 juin 2013 sur les risques liés au cuivre en tant que pesticide. 

L'institut souligne deux grosses lacunes dans les connaissances actuelles:

• d'une part, il n'existe pas de méthode normalisée pour estimer la biodisponibilité du cuivre dans le sol de façon fiable. En effet, les teneurs en cuivre des sols varient largement de façon naturelle: de moins de 2 mg/kg à plus de 90 mg/kg. Dans les sols utilisés de longue date pour la culture de la vigne, les teneurs en cuivre dépassent couramment la valeur seuil de 100 mg/kg et peuvent atteindre 500 mg/kg.
Mais plus que la teneur, c’est la notion de biodisponibilité du cuivre est plus importante pour apprécier les risques environnementaux. Car le cuivre actif biologiquement subit une stabilisation progressive, sous l'effet des composants du sol (pH, matière organique, présence d'oxyde de fer...). Il peut aussi y avoir une adaptation des populations au cuivre (mise en évidence chez les micro-organismes);

• d'autre part, l'Itab pointe un manque d’études prenant en compte les facteurs du milieu à la parcelle (type de sols, techniques culturales...).
Pour cette raison, une synthèse bibliographique ne permet pas actuellement de conclure sur une valeur seuil d’apport de cuivre qui limiterait les impacts du cuivre sur la vie du sol.

L'Itab conclut:

Il serait intéressant de coordonner une étude à l’échelle de l’agrosystème viticole, mettant en lien les différentes composantes du système, pour estimer dans différentes conditions pédoclimatiques, les effets écotoxicologiques du cuivre.

Rappelons que le cuivre fait actuellement l'objet d'une réévaluation par l'Union européenne. La décision de renouveler son homologation est prévue pour le 31 mai 2014.

Pour aller plus loin: 
► L'étude bibliographique de l'Efsa (en anglais)
Le rapport de l'Itab (en français)

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière