Imprimer
Commentaires
Vins européens

La face cachée du Portugal

Publié le 05/06/2014 - 15:50

Le vignoble du Douro ne produit pas que ses fameux vins de liqueur. Méconnus en France, les vins secs empruntent eux aussi le chemin de la renommée. Le trait d’union entre ces produits, c’est une extrême diversité de cépages autochtones, et qualitatifs. 
Il faut dire que la patrie de Fernando Pessoa possède la plus grande densité variétale au monde:
environ 2,7 variétés par km2, soit presque trois fois plus que l'Italie et six fois plus que l'Espagne et la France!
En réalité, on retrouve les mêmes cépages à la fois dans les assemblages qui composent le porto, et dans ceux qui forment les vins secs. Ils sont donc cultivés depuis trois siècles, c’est-à-dire depuis que le nectar du Douro est devenu la liqueur favorite de la couronne britannique. Cela signifie que leur potentiel œnologique reste indiscutable.
Deux illustrations parmi d'autres des possibilités offertes par ce très large éventail. "Viti" a dégusté le Vallado Branco 2012 du domaine Quinta do Vallado (vignoble situé dans la partie occidentale de la vallée du Douro, près de Porto). Ce vin blanc sec est constitué d'un assemblage des variétés rabigato, viosinho, arinto et verdelho. Doté d'une excellente vivacité en attaque, il fait ressortir en milieu de bouche des notes citronnées, avant de laisser s'exprimer une belle minéralité dans la finale. Un vin qui évoque les meilleurs muscadets sèvre-et-maine, ou les picpoul-de-pinet
En rouge, nous avons pu apprécier le Redoma Tinto 2007 de la maison Niepoort. Issu d'un "field blend" de vieilles vignes implantées au coeur de la région délimitée du Douro, où prédominent les cépages tinta amarela, touriga franca, touriga nacional, tinta roriz et tinto cão, ce vin séduit par sa texture. Une bouche ample et soyeuse, des tanins parfaitement fondus, bref, l'alliance savamment maîtrisée de la concentration et de la fraîcheur. Et dire qu'il n'a sans doute pas encore atteint son optimum de vieillissement...

Pour en savoir plus sur ces "frères du porto", et sur l'émergence des producteurs-embouteilleurs de vins secs au Portugal, lisez l'article qui leur est consacré dans le n°399 de "Viti" (à paraître
le 25 juin prochain). Vous pourriez aussi y glâner quelques idées d'escapades œnotouristiques, en prévision de vos prochaines vacances au pays du liège!

Si vous n'êtes pas encore abonné, rendez-vous sur http://www.kiosque-atc.com/, ou si vous êtes abonné sur  http://www.mon-viti.com/contact, afin d'accèder aux archives papier.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière