Imprimer
Commentaires
Mode d’agriculture

Fukuoka, un agriculteur qui inspire

Publié le 27/11/2017 - 14:38

Cet article de Viti Leaders de novembre/décembre 2017 vous est proposé gratuitement et dans son intégralité. Bonne lecture ! Pour vous abonner, RV sur notre e-kiosque.

Masanobu Fukuoka est un japonais qui a développé bien plus qu’une nouvelle méthode d’agriculture. Il a insufflé un état d’esprit différent, incitant les cultivateurs à se questionner et à observer leur environnement d’une autre manière.

L’agriculture sauvage, aussi appelée naturelle, a été développée par Masanobu Fukuoka. Décédé en 2008, cet agriculteur, né en 1913, ne cultivait pas de vignes, mais principalement du riz et des arbres fruitiers sur l’île de Shikoku, au sud du Japon. Si les techniques qu’il a présentées dans ses livres1 ne sont pas, pour la plupart, directement applicables dans les vignobles, en revanche, elles sont une source d’inspiration pour certains viticulteurs.

Les méthodes de Fukuoka ne reposent pas sur une théorie scientifique, bien au contraire, comme l’explique Benoît Sorel, maraîcher et auteur de plusieurs livres2 sur l’agroécologie, qui s’est particulièrement intéressé à l’agriculteur japonais : « Fukuoka propose la voie de la non-discrimination tandis que les sciences, quand elles examinent, elles compartimentent. (…) Fukuoka se laisse imprégner de ce qu’il ressent. C’est comme une méditation, un état d’esprit, qui l’amène à questionner les évidences. Pourquoi fait-on cela dans la tradition agricole japonaise ? Est-ce que cette technique moderne est utile ? » Cette vision d’ensemble de la nature, sans cloisonner les connaissances est un des quatre principes fondamentaux de Fukuoka selon Benoît Sorel.

Il définit comme second principe celui de « comprendre la forme naturelle des plantes, tout au long de leur cycle naturel ». Fukuoka a observé ses vergers d’agrumes, et s’est interrogé sur la nécessité, ou non, de les tailler, sachant qu’il a aussi expérimenté la culture de ses arbres à partir de graines. S’il se positionne plutôt contre la taille, toutefois il ne se l’interdit pas dans certains cas.

Une culture sans intrants

Troisième principe de l’agriculture japonaise selon le maraîcher : « Fukuoka a compris comment la plante participe à améliorer les conditions de vie qui lui sont favorables, ou qui peuvent être favorables à la culture suivante. » L’agriculteur couvre ainsi ses sols et n’utilise pas d’intrants, composts ou fumiers, et encore moins engrais. Pour Benoît Sorel, cette démarche vise à « se départir du dogme, à la fois de l’agriculture traditionnelle et moderne, qui veut que chaque culture "épuise" le sol ».

Enfin, la méthode de Fukuoka se base sur « l’agriculture du non-agir. Puisque les plantes ont la capacité d’améliorer le sol, de le couvrir, il n’y a plus besoin de le travailler, de le désherber », souligne Benoît Sorel. Le « non-agir », qui est un principe taoïste, ne signifie pas alors « ne rien faire » mais éviter tout travail inutile. La nouvelle agriculture développée par Fukuoka ne se résume donc pas uniquement à ne pas désherber, ne pas labourer, ne pas utiliser de fertilisants et de pesticides, c’est avant tout un état d’esprit, avec une dimension spirituelle.

(1) « La Révolution d’un seul brin de paille : une introduction à l’agriculture sauvage » et « L’Agriculture naturelle : théorie et pratique pour une philosophie verte » parus aux Éditions Guy Trédaniel
(2) Livres parus aux Éditions BoD dont « L’Agroécologie - cours théorique »

Agriculture sauvage vs permaculture
La permaculture s’inspire de la méthode de Fukuoka mais se base aussi sur d’autres principes, comme les notions de « design », de microclimats mais aussi de recyclage des « déchets » d’une culture à une autre, comme l’indique Benoît Sorel, maraîcher et écrivain. 

Poiur aller plus loin : Une philosophie plus qu’une méthode agricole

 

Article paru dans Viti Leaders n° 429 de novembre/décembre 2017

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière