Imprimer
Commentaires
Lutte obligatoire contre la cicadelle

Flavescence dorée: Bouches-du-Rhône touchées. Le Var indemne mais jusqu'à quand?

Publié le 22/10/2013 - 16:42
La cicadelle de la flavescence dorée progresse en région Paca. Détectée dans le nord du Vaucluse depuis une dizaine d'années, sa présence est désormais avérée dans les Bouches-du-Rhône
En 2014, les vignes de certaines communes de l'AOC Baux-de-Provence seront dans un périmètre de lutte obligatoire

Les premiers symptômes de la maladie ont été détectés dans le secteur d'Orgon. Alertés depuis quelques semaines, les services de la Fredon en collaboration avec le Sral et la chambre d'agriculture des Bouches-du-Rhône ont tenu à organiser une visite de parcelles contaminées.
Il y a une semaine, plus d'une trentaine de vignerons ont constaté les symptômes engendrés par la flavescence dorée:
 

  • non-aoûtement des rameaux, ce qui donne au cep un port retombant et caoutchouteux;
  • grappe avortée ou séchée;
  • enroulement des feuilles vers la face inférieure;
  • coloration des feuilles: rouge ou jaune selon les cépages.
Les bouches-du-Rhône et plus particulièrement l'AOC Baux-de-Provence sont touchées par la flavescence dorée. Une lutte obligatoire contre la cicadelle sera mise en place en 2014
Ces symptômes observables depuis mi-juillet seront encore visibles, mais de manière moins franche, jusqu'à la chutte des feuilles. Pascale Savarit, de la Fredon Paca, conseille donc à tous les vignerons de profiter des derniers jours où la vigne a encore des feuilles pour faire des observations.
 

La lutte contre la cicadelle de la flavescence dorée est une lutte collective. Il faut prévenir la Fredon ou le Sral dès l'observation de symptômes, chez soi ou chez ses voisins. Ce n'est pas de la délation mais de la prospection. Les symptômes observables l'année n dans les parcelles limitrophes des vôtres le seront très certainement chez vous l'année n+1 . 

Contrairement au bois noir, dont les symptômes sont similaires, la flavescence dorée est très contagieuse. Seule une analyse permet de différencier les deux maladies. L'analyse est gratuite pour le viticulteur si elle est réalisée par la Fredon. 

Les services de la Fredon font des observations sur le terrain et des prélèvements en cas de suspicion. Mais l'aide des viticulteurs est essentielle. Vous connaissez mieux que nous les exploitants ou les propriétaires des vignes, notamment celles abandonnées. 

Les ceps malades non détectés cet automne occasionneront, en présence du vecteur, de nouvelles contaminations dès juin 2014, dont les symptômes ne seront visibles qu’à partir de la fin de l’été 2015. La mobilisation de tous est indispensable.

Nous prévenir c'est éviter le pire.
 

Et dans le cas de la flavescence dorée, le pire ce n'est pas le prix des traitements (bien qu'exorbitant en AB: 70 euros/ha et par traitement. Le Pyrevert, insecticide non sélectif à base de pyrèthre naturel est le seul homologué. Le monopole, même en bio, n'est pas bon pour les utilisateurs!), c'est l'arrachage, obligatoire si plus de 20% des ceps d'une parcelle sont touchés.

Parcelle de cabernet sauvignon touchée à plus de 20% par la flavescence dorée dans les Bouches-du-Rhône
 

Sur le domaine de Costebonne à Eygalières, site de la visite, ce sont plusieurs parcelles qui vont être détruites. Le propriétaire des lieux et son conseiller technique qui ne connaissaient pas la maladie l'ont confondu avec une carence. Pendant trois ans, la cicadelle s'est multipliée et a infectée une, puis deux puis plusieurs parcelles. 

Pascale Savarit conclut son message à l'attention des viticulteurs:

On peut vivre avec la cicadelle si l'on maintient les populations à un niveau acceptable. En revanche sans traitement, le nombre d'insecte augmente, la maladie se propage et les dégats s'aggravent d'année en année. 

Pour conserver votre  récolte et de bonnes relations avec vos voisins, prospectez, prévenez et traitez si cela vous est demandé.

Les viticulteurs, convaincus ou non par les avertissements de la sécurité sanitaire, n'ont pu rester indifférents aux déclarations du propriétaire du Domaine de Costebonne. Sans récolte sur de nombreuses parcelles, la situation économique du domaine est en jeu.

Il ne connaissait pas la maladie. Vous, maintenant, si. Touché ou non par la flavescence dorée, n'hésitez pas à nous faire partager vos expériences ou remarques sur l'efficacité des traitements, les dégats occasionnés par la maladie...

Personne à contacter en Paca en cas de supicion de flavescence dorée
Pascale Savarit, Fredon Paca
04 90 27 26 79 ou 06 81 79 80 94 
surveillance@fredonpaca.com

 
Pour aller plus loin:

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière