Imprimer
Commentaires
Viticulture de précision

Des capteurs pour observer et préconiser

Publié le 17/12/2015 - 16:36

Sur le marché, différents capteurs existent actuellement pour une utilisation au vignoble. Ils se partagent en deux catégories: les capteurs de proxidétection et les capteurs de télédétection.

Comme l'explique Marie-Aure Bourgeon, qui a mené une thèse en viticulture de précision de 2012 à 2015 au sein de l’UMR Agroécologie de Dijon:

"La télédétection consiste en une caractérisation éloignée du feuillage par vue aérienne, par exemple un capteur placé sur un drone. Les capteurs actuellement utilisés en télédétection sont en majorité des systèmes d’imagerie qui sont polyvalents car ils permettent de caractériser des paramètres quantitatifs et qualitatifs. Même si cette technique est largement utilisée, la gestion de la lumière représente un problème pour la prise d’images.

"La proxidétection est la caractérisation du feuillage à quelques centimètres ou au contact de la végétation. Les capteurs de ce type actuellement sur le marché sont nombreux mais ils manquent de polyvalence pour caractériser la quantité et l’état sanitaire du feuillage."

Concentrons-nous les capteurs de proxidétection les plus présents sur le marché.

Différents capteurs mais un manque de polyvalence

  • Le Greenseeker de Trimble, commercialisé par Advilor, est un capteur embarqué qui renseigne un indice NDVI (normalized difference vegetation index). Le NDVI du Greenseeker traduit la vigueur de la vigne (taille des feuilles et grosseur des bois) et l’expression végétative (quantité de feuilles). Il exprime donc deux paramètres quantitatifs. Le Greenseeker est notamment utilisé pour faire de la préconisation en matière de fertilisation azotée.
  • Le Multiplex One-the-Go de Force A est capable de calculer différents indices physiologiques: l’indice de chlorophylle de l'échantillon, l’indice des flavonols, le Nitrogen balance index (marqueur de carence azotée et de prédiction du taux de protéines), et l’indice des anthocyanes. Les applications de ce capteur optique sont multiples telles que:
    • le suivi de la maturité phénolique des fruits, la détection des carences nutritionnelles et la gestion des intrants;
    • la sélection variétale et le phénotypage (recherche d’individus bas intrants);
    • le test des mécanismes de défenses naturelles des plantes;
    • le suivi du développement foliaire et de la sénescence du végétal.
  • Le Multiplex 330™ est un fluorimètre portable capable d'exciter sous UV la fluorescence de molécules jusqu'alors non accessibles. Les molécules fluorescentes mesurées en temps réel et de manière non-destructive sont notamment les phytoalexines induites par la plante en présence d'agents pathogènes. Ce capteur permettrait donc de détecter les maladies comme le mildiou de la vigne.
  • Le Physiocap, développé par le CIVC en partenariat avec les sociétés Ereca et Force A, permet de connaître le nombre de sarments, le diamètre des bois de taille, et le poids des bois de taille. Les données acquises permettent de moduler à long terme: le système de taille et le mode de conduite de la vigne, la fertilisation et l’enherbement, la sélection intra ou inter-parcellaire.


Retrouvez dans Viti n°412 de janvier qui paraîtra le 28 décembre 2015, un article sur la thèse de Marie-Aure Bourgeon qui a utilisé un capteur de télédétection pour une utilisation en proxidétection afin d'observer le feuillage de la vigne, ses maladies ou ses carences dans l'objectif de moduler l'utilisation des intrants phytosanitaires ou fertilisants.

AGENDA: à notez, le 2 février 2016 près de Bordeaux, une journée technique sur le thème "Viticulture de précision: les capteurs à la loupe". Retrouvez les informations dans notre agenda.
 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière