Imprimer
Commentaires
Biosolutions

De Sangosse, tout pour réussir votre transition agro-écologique

Publié le 08/04/2021 - 11:27

De Sangosse est au côté des viticulteurs engagés en faveur d’un développement durable en proposant des biosolutions à l’efficacité avérée.

 

De Sangosse propose une gamme de produits et d’outils d’aides à la décision (OAD) pour les vignerons qui souhaitent s’engager dans la réduction des pesticides d’origines chimiques. « Notre gamme de biosolutions comprend des spécialités de biocontrôle contre le mildiou, l’oïdium, le botrytis et les vers de grappe ainsi qu’une large gamme d’adjuvants pour limiter la dérive et réduire la quantité de fongicide apportée, indique Christophe Maquin, directeur du marketing et du développement chez De Sangosse. Bien combinés, ces outils permettent de réduire les IFT en utilisant un maximum de produits de biocontrôle, facile d’utilisation et à l’efficacité largement éprouvée. Ce sont des outils clefs pour les viticulteurs qui s’inscrivent dans une certification environnementale. »

Des biosolutions performantes, durables et recyclables

Lancé il y a 10 ans par De Sangosse, le phosphonate de potassium est aujourd’hui un incontournable des produits biocontrôle anti-mildiou. Son efficacité reconnue et sa simplicité d’emploi combinées à sa grande systémie permettent de l’intégrer dans tout type de programme et en toute situation.

Précurseur lors de la mise en marché du phosphonate de potassium, l’entreprise française De Sangosse innove aujourd’hui avec le premier soufre d’origine agricole pour la lutte contre l’oïdium. « Notre solution est au cœur de l’économie circulaire. Le soufre de formulation liquide que nous commercialisons est issu de la fabrication de biogaz réalisé à partir de sous-produits agricoles. L’agriculture est au service de l’agriculture, rien ne se perd, tout se transforme», indique Aurélie Morin, responsable marketing biocontrôle.

Au côté des produits de biocontrôle performants pour garantir le rendement et la qualité de chaque millésime, les biosolutions De Sangosse permettent aussi d’améliorer la qualité de pulvérisation. « Nous proposons le premier adjuvant thixotrope pour bouillie fongicide. Fluide lors de son passage au niveau de la buse, la gouttelette de pulvérisation avec l’adjuvant devient visqueuse et extrêmement collante au contact des feuilles de vigne, explique Christophe Maquin. La quantité de bouillie retenue sur la feuille est maximisée. »

Quel que soit le mode d’application des biosolutions, De Sangosse oriente sa stratégie vers la durabilité, quitte à casser les codes. « Utiliser des phéromones contre les vers de la grappe, eudémis et cochylis, est une méthode efficace, plus respectueuse de la biodiversité, indique Aurélie Morin. Mais diffusée de nuit avec un aérosol, la solution innovante de De Sangosse va encore plus loin pour répondre aux objectifs de développement durable des viticulteurs ». La phéromone est diffusée uniquement lors des vols des ravageurs et en dehors des heures de présence des salariés. La solution aérosol De Sangosse s’enlève rapidement des parcelles en fin de saison. Il n’y a pas plastique qui reste dans les vignes et les aérosols sont recyclables.

« Engagé RSE » en 2024

Les biosolutions efficaces et respectueuses de l’environnement De Sangosse sont un exemple fort d’engagement sociétale. Basée à Agen dans le Lot-et-Garonne, l’entreprise française, dont l’actionnariat est à majorité salariée, met d’ailleurs en œuvre une stratégie RSE qui sera certifiée en 2024, avec pour objectif un niveau « exemplaire » du label « engagé RSE ».

Les viticulteurs améliorent leurs pratiques au quotidien, De Sangosse fait de même grâce à la mobilisation de tout un groupe.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière