Imprimer
Commentaires
Passage des engins viticoles

Comment savoir si le sol est suffisamment ressuyé?

Publié le 06/11/2015 - 09:28

Si certains passages d’engins à la vigne ne peuvent pas attendre, notamment pour les traitements phytosanitaires, d’autres doivent se raisonner en fonction du ressuyage du sol. Mais comment savoir si le sol est suffisamment ressuyé?

1. Il faut…mettre ses bottes et prendre une bêche

"C’est du bon sens, explique Perrine Dubois, conseillère de l’ATV 49 (association technique vticole du Maine-et-Loire), il faut faire le tour de la parcelle à pied, pour repérer déjà les endroits «mous sous le pied», car une parcelle n’est pas toujours homogène. Le sol se ressuie de haut en bas. Un sol peut paraître ressuyé en surface, mais ne pas l’être 20 cm en dessous."

Pour s’en assurer, il faut donner quelques coups de bêche...

2. Prélever des blocs de terre sur au moins 40 cm de profondeur

Le sol est ressuyé quand la terre s’émiette sans lisser.

  • Si le bloc de terre prélevé s’émiette en tombant par terre, c’est bon.
  • En revanche, si il reste compact, il faut attendre.

Il est parfois préférable de ne pas passer avec les engins, plutôt que de passer dans de mauvaises conditions, car c’est très difficile à réparer, indique la technicienne.
 

3. Les conséquences de passages d’engins lourds sur un sol mal ressuyé sont claires

"Un sol c’est des trous et de la terre autour. Des petits et des gros trous qui permettent le passage et la nutrition des racines, l’activité biologique grâce à l’oxygène, et le drainage des excès d’eau. Lors du passage d’un engin lourd sur un sol mal ressuyé, son poids exerce une pression qui chasse durablement l’air des trous du sol et détruit toute sa structure, sa porosité et l’air ne revient pas.
Or quand il n’y a pas d’air dans le sol, cela signifie peu de passages pour les racines des vignes, peu de drainage de l’eau, et pas d’oxygène disponible pour les micro-organismes du sol, d’où un double impact négatif sur la nutrition de la vigne", précise-t-elle.
 

Retrouvez la suite de cet article dans Viti Les Enjeux qui paraîtra en décembre 2015.
Pour vous abonner, c'est par ici.
 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière