Imprimer
Commentaires
Maladie

Black-rot : la malédiction de la momie

Publié le 16/02/2016 - 15:08
La momification des baies peut-être due à plusieurs maladies. Les baies momifiées bleu-nuit sont associées à du black-rot, tandis que les baies rouge-violacées sont, elles, liées au rot-brun. Photo : IFV/B.Molot + IFV/M. Raynal

Le black-rot est de retour après près de vingt ans d’absence. Les travaux d’hiver sont l’occasion de troubler la bête endormie. Bernard Molot, de l’IFV Méditerranée explique :

 

Dans les parcelles touchées par le black-rot ces dernières années, l’enjeu est d’éliminer le maximum d’organes de conservation hivernale. Ces derniers se trouvent essentiellement sur les grappes aux baies momifiées, sur les bois de taille mais aussi sur les vrilles.

 

La mesure prophylactique la plus importante est de sortir les bois de taille sur lesquels les baies momifiées sont fermement attachées puis de les brûler. Certains organismes comme le FIBL Suisse ou le Civam Aquitaine notent toutefois qu’il est possible de composter, sans risquer de contamination, les organes touchés par le black-rot si la température monte à plus de 60 °C. Si ramasser les bois est facilement réalisable avec une taille manuelle, la tâche se complique sur les vignes prétaillées. Les sarments plus courts tombent aux pieds de souches et ceux dans l’espace interrang ont tendance à ne pas être attrapés par les dents des ramasseurs classiques montés à l’arrière d’un tracteur équipé de brosses avant.

 

Travail du sol : attention à ne pas déterrer l’inoculum au mauvais moment

 

Afin de compléter la lutte prophylactique, il est possible d’associer le ramassage des rameaux avec un travail du sol après la taille qui enterrera les derniers organes de conservation restés au sol. En effet, il est reconnu que l’inoculum de black-rot a besoin, notamment, de lumière pour sa maturation hivernale.

 

Enfouir les restes de bois broyés (donc les baies momifiées) et les feuilles mortes par un buttage sous le rang est un moyen de limiter les contaminations primaires, sous conditions néanmoins... La durée de vie des organes de conservation du black-rot est inconnue. De plus, durant l’hiver les processus de décomposition sont ralentis. Personne n’est sans savoir que des ceps buttés doivent, un jour, être débuttés.

vtlead413_01.png

Lire l’article au complet dans le numéro de Viti Leaders de Février 2016.

Pour reconnaître les symptômes du black-rot sur feuilles et sur grappes, rendez-vous sur le site www.mon-viti.com : vidéo "Stop au points noirs".

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière