Imprimer
Commentaires
Innovation

Un prix de la viticulture numérique pour les startups

Publié le 23/06/2016 - 14:51
Un prix de la viticulture numérique pour les startups. © Gustavofrazao/Fotolia

Déjà vingt dossiers déposés pour le premier prix de la viticulture numérique lancé mardi 21 juin. À la clé, une formation marketing à San Francisco pendant quinze jours. De quoi développer le marketing au sein de la startup lauréate, et étendre le réseau de l’ensemble des candidats.

Ce mardi 21 juin était lancé le premier prix de la viticulture numérique. Ce concours est ouvert aux startups françaises afin de mettre leurs innovations au service de la filière viticole. Elles bénéficieront dans le même temps d’une visibilité accrue, mais aussi d’un soutien pour accéder au marché américain. Paul Hermelin, président de la French Tech Culture, détaille :

Nous recherchons des startups avec des projets et des clients clairement définis, à qui nous apporterons une aide pour la commercialisation.

Déjà vingt dossiers avant le lancement officiel

À peine lancé, le prix compte déjà une vingtaine de dossiers déposés. Toute la filière est concernée par ses innovations, de la production à la commercialisation. D’après Jean-François Cesarini, directeur communication et développement de French Tech Culture :

Lorsque nous révélerons les candidats à la clôture des dossiers le 15 juillet, le public sera surpris de voir la diversité. Il y a des startups du vin, pas seulement pour le promouvoir, mais aussi pour le produire.

Le lauréat sera annoncé le 27 août à l’occasion du Ban des vendanges à Avignon. Il remportera notamment une formation marketing de quinze jours à San Francisco. Accueilli par le réseau de la chambre de commerce et des industries, il pourra également bénéficier du réseau des membres de jury.

Le jury organisateur est composé par la French Tech culture, Inter-Rhône, l’Agglomération du grand Avignon, le Crédit Agricole Alpes Provence, et la French Americain Chamber of Commerce de San Francisco. Michel Chapoutier, président d’Inter-Rhône explique qu'un tel prix est important : 

Un des pays les plus avancés dans la viticulture et le numérique est l’Australie. En France, il y a une crise de vocation chez les jeunes vignerons et il faut leur montrer que la profession est internationale et moderne. Peu de travail a été mené sur le numérique jusque-là : aujourd’hui, tout reste à faire.

 

Pour candidater, une adresse contact@laculturetech.fr

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière