Imprimer
Commentaires
Auvergne Rhône-Alpes

Un élan pour développer l'œnotourisme

Publié le 21/10/2016 - 15:24
Sept territoires sont labellisés Vignobles et découvertes en Auvergne Rhône-Alpes et cinq sont candidats. DR

Où et quand peut-on survoler le vignoble en gyrocoptère, apprendre à accorder les mets et les vins, déguster tandis que les enfants participent à un atelier poterie ? Réponse : en Auvergne Rhône-Alpes, durant le Fascinant Week-end qui aura lieu du 21 au 23 octobre, dans les sept territoires déjà labellisés Vignobles et découvertes. Des territoires qui devraient bientôt être rejoints par cinq régions candidates : l'Ardèche méridionale, le Bugey, le Diois, le Forez et Saint-Pourçain.

 

Cette opération est un des éléments que nous organisons pour essayer d'attirer de nouveaux touristes, en proposant d'autres centres d'intérêt à côté du vin, pour les familles, les sportifs, etc., explique Patricia Picard, directrice du Comité vin.

Un travail a en effet été effectué avec tous les acteurs de l'œnotourisme, à partir de la typologie qu'avait proposé Atout France en 2010, identifiant quatre types de cibles potentielles (épicuriens, classiques, explorateurs et experts).

 

Vallée de la gastronomie

Au delà de cet événement, la question du développement œnotouristique de la région est au cœur de la réflexion actuellement. Suite à la fusion des régions administratives et sous l'impulsion de la nouvelle gouvernance, l'œnotourisme et la gastronomie ont été identifiés comme une thématique d'excellence à développer.

L'objectif est de faire d'Auvergne Rhône-Alpes une région, sinon choisie comme destination pour ses vins, au moins reconnue pour l'authenticité de ses paysages viticoles et le savoir-faire des vignerons qui les façonnent. L'idée d'une vallée de la gastronomie, reconnue au niveau mondial, allant de Dijon à Avignon a été lancée.

 

Un avenant au Crof

Pour l'heure, un avenant au Crof (contrat régional d'objectif de filière, signé sous l'ancienne mandature) est en préparation. Son budget ? 5 M€ pour la période 2016-2021. Parmi les nouveautés, le dispositif est élargi aux vignobles d'Auvergne, qui disposeront d'une enveloppe spécifique. Un volet sera spécialement destiné aux pépiniéristes. La partie œnotourisme sera pilotée par un guichet unique, en lien entre la profession viticole et le comité régional du tourisme. Les modalités pratiques de la mise en œuvre seront déterminées après la naissance du Comité rassemblant les deux anciennes régions, au 1er janvier prochain.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière