Imprimer
Commentaires
Languedoc

Premier bilan positif pour l'IGP terres-du-midi

Publié le 13/02/2019 - 10:03

La toute jeune IGP régionale terres-du-midi, reconnue début août 2018, a présenté ses premiers résultats.

Après de multiples rebondissements, l’IGP qui couvre la même aire que l’IGP pays-d’oc s’inscrit dans le paysage commercial languedocien. À date, d’après les déclarations de récolte plus de 31 000 hl de vin IGP terres-du-midi ont été revendiqués ; 53 % en rouge et 47 % en rosé. L’IGP est encore un “pousset” à l’échelle de la région. Toujours à date, l’GP pays-d’oc représente 3 millions d’hectolitres et les IGP de départements 380 000 hl.

Ludovic Roux, président de la section vignerons coopérateurs d’Occitanie au sein de Coop de France Occitanie et président de l'IGP terres du midi, est pourtant confiant :

L’IGP terres-du-midi a été lancée pendant les vendanges 2018, mais nous sommes déjà au-delà des objectifs que nous nous étions fixés en termes de volume.

Très rapidement, au sein de l’ODG et de l’interprofession InterOc que terres-de-midi a rejointe, nous estimons atteindre 300 000 hl, puis un million d’hectolitres. Ces volumes seront pris à la marge sur de l’IGP pays-d'oc sans mention de cépages, sur la catégorie VSIG et surtout sur les IGP de départements.

C’est d’ailleurs l’objectif initial de terres-du-midi : créer une marque régionale forte pour prendre la relève des IGP de département en difficulté. Cette marque collective, liée au territoire par le signe de qualité, sécurise les vignerons mais aussi les metteurs en marché qui trouveront un sourcing régulier de qualité pour leurs marques, qui n'est pas une variable d'ajustement en fonction des volumes disponibles. 

Pour cette première campagne, les vins proviennent pour moitié de l’Aude et à parts quasi-équivalentes de l’Hérault et du Gard. L’IGP terres-du-midi, vin d’assemblage sans mention de cépages, est commercialisé autour de 70-80 €/hl pour le rouge et 80-85 €/hl pour le rosé.

Autorisé au cahier des charges, le blanc n’entre pas encore dans la ventilation des volumes. Un phénomème logique pour Jean-Marie Fabre, président des Vignerons indépendants d’Occitanie :

Il n’y a presque pas de volume en blanc sur les IGP de département, car les vins blancs sont valorisés avec mention de cépages en pays-d’oc. Cette absence de volume en blanc est un bon signe : nous ne nous sommes pas trompés en construisant l’IGP terres-du-midi, complémentaire à pays-d’oc.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière