Imprimer
Commentaires
Vins et spiriteux

Les exportations marquent le pas en 2013

Publié le 17/02/2014 - 15:49

146 airbus, ce n'est pas rien ! C'est ce qu'a rapporté la filière vitivinicole française à la balance commerciale en 2013.

Cette année pourtant, les exportations de vins et spiritueux ont un peu marqué le pas. Selon la FEVS:
► les entreprises françaises ont vendu 200 millions de caisses (-3,3 %), pour 11,1 milliards d'euros (- 0,4 %)
► Le solde de la balance commerciale (vins exportés - achats de vins étrangers) reste toutefois largement exédentaire, à 9,4 milliards d'euros.
► Les trois premiers contributeurs sont Cognac, Champagne et Bordeaux. Ces trois régions représentent 60% de la valeur des exportations, à elles seules. 
► Les ventes de vins s'établissent à 13,3 Mhl, en baisse de 400 000 hl par rapport à 2012. Cela confirme que la part de la France dans les échanges internationaux (en volume) diminue petit à petit. Les exportations de spiritueux atteignent 1,7 Mhl d'alcool pur (- 68 000 par rapport à 2012).
► Nos exportations restent très concentrées : 20 pays réalisent 87 % du chiffre d'affaires.

L'analyse de ces principaux marchés fait ressortir des évolutions contrastées :

  • L'Europe (y compris la Suisse et la Russie) reste notre première destination et ne se porte pas si mal (4,5 milliards d'euros, + 0,3 %).
  • L'Asie a connu un recul de 6 % (à 2,5 milliards d'euros), surtout à cause de la politique de moralisation de l'État chinois. Mais ce marché demeure structurellement porteur, grâce à l'émergence de la classe moyenne qui accède aux vins importés.
  • L'Amérique du Nord, quant à elle, est restée stable, peu favorisée par un euro fort. 

La FEVS reste raisonnablement optimiste :

L'évolution des ventes entre 2012 et 2013 montre combien les difficultés traversées par un marché chinois en recomposition ont été compensées par des performances solides sur d'autres pays. On soulignera également que les pays situés au-delà du vingtième rang dans le classement de nos principaux marchés connaissent une progression moyenne de l'ordre de 5 %, ce qui est un encouragement pour l'avenir (Australie et Émirats arabes unis notamment). 

Pour aller plus loin :
voir la présentation de la FEVS

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière