Imprimer
Commentaires
INAO

L'agroécologie rentre dans les signes de qualité autour de 6 thématiques

Publié le 04/03/2016 - 16:53
Jean Charles Arnaud président de l’INAO et Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture. Credit photo : Audrey Domenach/Pixel image

Intégrer les principes de l'agroécologie dans les signes de l'origine et de la qualité et donc des AOP ? Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, en avait fait le souhait dernièrement. En effet, comment parler AOP sans parler protection des territoires ?

Une démarche a été présentée et signée lors du conseil permanent de l’INAO, réuni sous la présidence de Jean-Charles Arnaud, jeudi 3 mars 2016, pendant le Salon de l'agriculture. Un avenant au contrat d’objectifs et de performance de l’INAO a été produit.

Le consensus s'est rapidement dégagé autour des orientations préconisées par la commission "environnement" de l’INAO. Son président, Bernard Angelras, va permettre de renforcer l’approche agroécologique au sein des signes de l’origine et de la qualité, confortant les démarches entreprises par les professionnels depuis plusieurs années.

6 thématiques

Six thématiques ont été identifiées :

  1. Préserver et développer la biodiversité ;
  2. Maîtriser et réduire la fertilisation ;
  3. Limiter l’usage des pesticides ;
  4. Favoriser une meilleure gestion de l’eau ;
  5. Adapter les modes d’élevage aux ressources locales ;
  6. Recourir à une génétique plus adaptée.

Des mesures-types viendront préciser ces différentes thématiques dans les semaines qui viennent.

C'est une méthode à la fois volontaire dans son initiative, et progressive dans sa mise en place, qui a donc été mise au point.

Cette méthode reflète et prend en compte la multitude et la diversité des mesures agroécologiques qui existent ou à venir.

L'exemple de La Clape

Lors de ce comité, Monsieur Christophe Bousquet, président de l'ODG des vins de La Clape, tout nouveau cru datant du 9/06/2015 dans l'Aude en Languedoc, a présenté par exemple ce qu'il se fait sur son appellation.

La Clape est entièrement située sur un site classé, sur le parc naturel regional de la Narbonnaise en Méditerranée. Un partenariat a été organisé avec les animateurs du parc pour mettre en place un certain nombre de mesures agroenvironnementales, en vue d'intégrer ces mesures au cahier des charges de l'AOP.

Par exemple, une dizaine de vignerons ont décidé d'abandonner l'usage des herbicides.

Le pastoralisme a été favorisé afin de réouvrir les milieux, avec un suivi scientifique pour voir et comprendre s'il y a réellement un impact sur la biodiversité. Ces vignerons sont allés chercher un berger en Saone-et-Loire et on inventé "la transhumance inversée", explique le vigneron-président:

Le berger vient paturer chez nous en dehors de la période végétative des vignes. Il y trouve son compte pour le paturage, car cela lui évite d'acheter de quoi nourrir ses brebis en bergerie l'hiver. Et nous, nous sommes très contents des premiers résultats car l'impact sur la biodiversité, l'environnement du vignoble est très interessant.

Un GIEE est en train d'être réalisé. La Clape est le secteur le plus sec et le plus chaud de France. L'impact du changement climatique se fait sentir de plus en plus. Les vignerons souhaitent à travers ce GIEE multiplier les travaux scientifiques pour essayer de trouver des alternatives à l'irrigation et trouver un moyen de préserver leurs ressources.

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière