Imprimer
Commentaires
Tour Agricole sur Prise

À la rencontre d’un viticulteur branché

Publié le 14/04/2015 - 13:30
Éric Dampt est un viticulteur branché : installé à Collan dans l’Yonne, il roule à l’électrique, ses deux véhicules personnels et son utilitaire fonctionnent sans carburant. Membre de la communauté ChargeMap - qui recense les bornes de recharge pour les utilisateurs de véhicules électriques - il a référencé sa prise et accueille donc, au gré des saisons, des automobilistes en quête d’électricité. 

Il m’a récemment accueilli, à l’occasion de mon Tour Agricole Sur Prise, alors que je traversais le vignoble chablisien. Je l’ai appelé la veille au soir : « Il n’y a pas de problème, vous pouvez vous brancher et recharger pendant la nuit », m’a-t-il rapidement répondu.


Capture d'image sur ChargeMap 



 

Trois voitures électriques sur le domaine

Éric Dampt roule avec sa Nissan Leaf rouge au quotidien et a sauté le pas pour son entreprise. Un Peugeot Partner est entre les mains d’une de ses employées :  « Il fait le job et ma collaboratrice peut recharger à son domicile en 220V, précise le viticulteur, qui regrette toutefois le fait d’avoir été mal conseillé sur le type de courant nécessaire. La charge accélérée ne fonctionne pas. » Les performances économiques ont vite fait oublier les anciennes habitudes : en effet, notre viticulteur ne dépense que 15 euros d’électricité pour 1000 km. Avec de tels chiffres, couplés au bien-être apporté par la conduite en silence, on oublie bien vite de comparer avec les prix des stations-essence. La famille Dampt ne reviendra donc pas en arrière. Les trajets longue distance sont effectués avec un véhicule thermique qui est devenu un véhicule secondaire dans leurs déplacements.


La Nissan Leaf d'Eric Dampt

À quand la démocratisation ? 

Les kilométrages annuels annoncés (20000 à 25000 km) et les performances de ces chevaux à quatre roues abreuvés d’électrons sont surprenantes. « Ma femme fait systématiquement un meilleur score d’éco-conduite que moi avec sa Leaf. Elle dépasse les 150 km avec un plein ! », lance le viticulteur en souriant… À l’image de ses précédents choix d’entrepreneur, Éric Dampt est un viticulteur innovant et qui compte le rester. Il prédit une démocratisation de ces véhicules dès que l’autonomie approchera les 300 km. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière