Imprimer
Commentaires
Pays d'Oc

La main tendue Gravegeal trouvera-t-elle preneur?

Publié le 09/12/2013 - 16:40
On l'avait annoncé mouvementée. L'assemblée générale des vins de pays d'oc a confirmé la rumeur.
Vendredi 6 décembre, représentants des caves coopératives et des vignerons avaient mobilisé leur base. Des cars avaient été affrétés pour l'occasion. Sur les 1200 adhérents du syndicat, 800 étaient présents.
Tous étaient là pour assister à l'affrontement entre deux hommes: Jacques Gravegeal, le président des Vins de pays d'oc et Boris Calmette, le président de Coop de France Languedoc-Roussillon et de la CCVF.

Les tensions entre les deux camps ne sont pas nouvelles, mais depuis quelques mois, elles se cristallisaient autour du sucre. Coop de France souhaitaient l'autorisation de chaptalliser. Pays d'oc ne veut pas en entendre parler. Le préfet a tranché dans le sens du second. Le camouflet a attisé des rancoeurs profondes. Car le sucre n'est pour certain qu'une façade. Surtout pour une année désignée par tous Année du Languedoc. Lors de l'AG, Gravegeal ira même jusqu'à la qualifier de "bénie des Dieux".

Les coopératives en mal de reconnaissance

Le problème est politique. Les coopératives vinifient une grande majorité des volumes d'IGP pays d'oc mais ne sont, à leur sens, pas assez représentées au Conseil d'administration. Face à la contestation d'une partie des adhérents, Jacques Gravegeal s'est engagée à reconsidérer les statuts, d'ici trois mois. Une main est tendue... Mais n'a pas vraiment été saisie. L'ambiance était plutôt: un "putsch" ou rien.
À chaque intervention de Gravegeal suivait une contre-proposition de Calmette... toujours contrariée par les statuts du syndicat dont le contenu est connu de tous d'après Gravegeal. 

 

Dans l'hypothèse où Boris Calmette et ses collaborateurs connaissaient effectivement les statuts, quel était l'objectif de la manoeuvre? Ne pas donner le quitus au bureau pour ensuite reconvoquer une Assemblée générale?
Malgré la mobilisation des coopérateurs, les résolutions du bureau Gravegeal ont été approuvées à la majorité. Mais à quelle majorité? À peine 60%

Le combat d'idées politiques ne doit pas faire oublier le reste du contenu de l'AG. Jacques Gravegeal a ainsi annoncé sa volonté de demander le droit de constituer des réserves qualititives (ou volumes compensatoires individuels) de 5hl/ha par an. Des efforts seront aussi mis en oeuvre pour développer le marché des effervescents en concurrence avec les produits espagnols et italiens.

Adhérents de Pays d'Oc, l'assemblée générale a-t-elle mis en avant un problème d'homme ou un vrai problème de fond?

Allez plus loin:
► La position de Gravegeal sur la chaptalisation

► Plus de détails sur le déroulement de l'AG: cliquez ici

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière