Imprimer
Commentaires
Crémant

Jaillance s'agrandit à Bordeaux et à Die

Publié le 20/09/2013 - 16:58
La coopérative Jaillance déménagera deux fois en 2014. Le premier déménagement est prévu dans la région Bordelaise en janvier. Les crémant de Bordeaux Jaillance ne se feront plus à Bourg-sur-Gironde, mais dix kilomètres plus loin, sur la commune de Peujard.
Virginie de Marles, directrice marketing de Jaillance explique cette décision:

Nous étions en location dans les bâtiments de Bourg-sur-Gironde. Le bail expirait, la demande en crémant de Bordeaux augmente, la capacité du site était limitée. Nous avons donc décidé de déménager et de construire un site neuf.

Les travaux initiés en juin s’achèveront début 2014. Sur un terrain de 13 000 m², un bâtiment de 2 700 m²  pourra répondre aux besoins de production qui passeront de 645 000 cols/an en 2012 à un million de cols/an en 2014. 
L'investissement global se chiffre à plus de deux millions d'euros. Des machines qui ne sont plus utilisées sur la cave de Die seront expédiés sur le nouveau site bordelais.
 
Le nouveau site Jaillance à Peujard permettra de produire plus d'un million de cols par an de crémant de Bordeaux

Nous connaissons une croissance importante pour les crémants de Bordeaux: la grande distribution et l'export sont dynamiques sur ce marché.

À Peujard, nous pourrons aussi développer l'activité de prestation de champanisation. Les effervescents marchent bien [en 2012 1,8 Mhl ont été revendiqués en AOC crémant de bordeaux. NDLR]

Beaucoup de petits chateaux bordelais souhaitent élargir leur gamme. Ils ont la matière première, nous avons le savoir-faire et le matériel pour la prise de mousse.

En 2012, sur 645 000 cols de crémant de Bordeaux produits par Jaillance, 137 000 cols relevaient de la prestation.

Le deuxième déménagement est prévu, quant à lui, durant l'été 2014.

La cave Jaillance de Die a fait acquisition d'un terrain mitoyen de 29 000 m² pour construire un nouveau batiment en prolongement de l'existant. Le batiment de stockage-prise de mousse aura une capacité d'accueil de 20 000 palettes soit le besoin actuel plus 30%.
Le projet représente un budget de 14 millions d'euros sur 4 à 5 ans. 

Et vous, faites vous appel à un prestataire pour la prise de mousse? Les effervescents apportent-ils un plus à votre gamme? À votre chiffre d'affaires?!

Pour aller plus loin:

► Les crémants: franc succès ou alternative champagne?
Bilan des ventes d'effervescents en GD en 2011 France AgriMer

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière