Imprimer
Commentaires
Loi Évin

Bonne année, bonne santé ?

Publié le 17/12/2014 - 16:30

Nous vous avions prévenus en avril dans et article "Loi Évin - vigilance et mobilisation sont de mises pour 2014"... Et voilà... début décembre, l'ANPAA assignait en référé InterRhone pour sa campagne de communication avec son ballon (de) rouge, alors qu'elle tente aussi d'influer sur la prochaine Loi de santé. Le journaliste Jacques Dupont du Point rapporte à ce sujet dans son article intitulé "château Chasse-Spleen bientôt interdit?":

Le Point s'est procuré les propositions des prohibitionnistes de l'ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie), rédigées comme des projets de loi pour la future loi de santé publique et "offertes" aux parlementaires sous forme de projets ou d'amendements déjà rédigés. Plus précisément, ces documents montrent comment ce lobby intervient auprès du rapporteur de la loi. [...]
Quant au contenu de ces amendements, cela pourrait prêter à rire s'ils n'étaient les révélateurs d'une pensée autoritaire, d'une dérive idéologique dangereuse. En voici un exemple : "Adapter la loi pour encadrer la dénomination des boissons alcooliques " afin d'interdire un nom "incitatif à une cuvée ou une marque de boissons alcooliques (cuvée Plaisir pour un vin du Languedoc, Bourgueil Nuits d'ivresse par exemple)".

Interdire un nom de cuvée? Entre dogme et protection du consommateur, ces propositions interrogent... Encore heureux que Vin et Société aide justement à l'interrogation, avec des campagnes qui interpellent comme "CeQuiVaVraimentSaoulerLesFrançais", ou "Revenez M. Évin, votre Loi on y comprend rien". Audrey Bourolleau, directrice générale de de Vin et Société rappelle l'approche stratégique et la position officielle de la filière:

Notre demande vient surtout dans la clarification nécessaire de cette Loi Évin. Il faut définir ce qu'est la publicité. Nous avons dernièrement préparé une carte de voeux dont l'envoi nous a été refusé par la Poste sous pretexte que dans notre logo apposé comme timbre sur ces courriers il y a le mot vin de "Vin et Société". Un comble d'autocensure! C'est ça l'esprit de la Loi Évin?
Ce qui anime aujourd'hui Vin et Société c'est vraiment de comprendre quelle est la vision, la cohérence de notre société vis à vis du vin. Le vin est un formidable étendard dont certains hommes politiques vont dire qu'il participe activement à la "gastro-diplomatie", quand d'autres pensent à l'interdiction même de prononcer son som. Vin et société continuera à prendre des positions offensives quant à l'éducation en formant prochainement les prescripteurs comme les sommeliers aux indicateurs d'une consommation responsable, ou encore à aider les vignerons à préparer des fêtes viticoles toujours plus responsables, à éduquer les plus jeunes grâce au magazine "Mon petit quotidien" dédié aux 6-11 ans ou au 11-14 ans, etc.

 

Une communication positive sur la filière

Coincidence heureuse à ces annonces, Vin et Société communique positivement sur la filière vitivinicole. Au travers par exemple du baromètre Ifop/Vin et Société 2014 et de ces deux vidéos, informatives, ludiques. À diffuser, à partager, sans modération!

En France on a peut être pas de pétrole mais on a du vin.

En France on parle plus de vin que de football!

Un #Vinobravo pour comprendre la place de vin dans notre société

Et c'est aussi au travers d'événements tel que #vinobravo sur le thème "la vigne habille la France" que des débats de fond sont au final possibles, entre plaisirs et interdits. Des débats de fond qui font du bien, des débats qui rappellent, qui expliquent la place du vin dans notre société. Comme par exemple: des débats qui mentionnent Platon, qui parlent de mémoire olfactive...

Sentez-moi ça: une petite histoire du vin par ses odeurs

Vin et société a préparé un récapitulatif qui résume l'événement #vinobravo. N'hésitez pas non plus à consulter leur chaîne vidéo sur YouTube, pour voir ou revoir les débats. D'autres vidéos seront prochainement mises en ligne.

En cette fin d'année qui approche, nous vous présentons, chers lecteurs, et finalement fort à propos, des voeux de bonne santé, et ce, même si la "Loi de santé" ne semble pas au mieux de sa forme...

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière