Imprimer
Commentaires
Tri de vendange au chai

Du nettoyage à la sélection des baies

Publié le 18/09/2014 - 15:43

Vous êtes en vendanges? Récolte mécanique ou a fortiori manuelle, peut-être faites-vous partie des nombreux vignerons à utiliser une table de tri à la cave. Les technologies aujourd'hui disponibles sur le marché sont assez diversifiées, et leur choix doit être raisonné en fonction:

  • de votre budget;
  • éventuellement de la configuration de votre chaîne de réception de vendange;
  • surtout de votre objectif de qualité de tri, lui-même conditionné par votre gamme de vins.

Bien réglés, les procédés actuels sont en mesure d'éliminer 99,9% des déchets végétaux, même si, selon les années, la présence de botrytis peut bien sûr compliquer la donne... Mais, outre le nettoyage proprement dit, de plus en plus de tables de tri autorisent aussi une une sélection des baies selon leur taille, leur état sanitaire et/ou leur niveau de maturité.
Trois matériels sont présentés ci-après.

Table de tri manuel vibrante
Constructeur: Avif33

Vis-à-vis de la table de tri manuel à bande, la table de tri manuel vibrante possède un atout décisif. En effet, la vendange avance et s'étale naturellement sur toute la largeur de la table, grâce à la vibration produite par les moteurs à balourds situés sous le plateau.
Raphaël Lemoine, gérant de l'entreprise Avif33, indique:

Ainsi, les opérateurs travaillent automatiquement sur une seule hauteur de tri – à l'inverse des tables de tri à bande, où une personne devait être affectée spécialement au désentassement des raisins. La précision du nettoyage s'en trouve nettement améliorée. Dans sa configuration la plus vendue (longueur 3,50 m), notre machine effectue un travail de qualité dans une plage de débit comprise
entre 3 et 8 tonnes/heure. Avec 3 trieurs de chaque côté du plateau.

Prix indicatif: de 10000 € HT à 12000 € HT, selon options.

Trieur automatique à galets Delta Trio
Constructeur : Bücher Vaslin

Dernier né des concepts de tri de vendange Bücher Vaslin, Delta Trio est un autotrieur à galets muni d'une trémie d'alimentation vibrante spécifique, destiné en priorité à l'élimination des débris végétaux (pétioles, feuilles, bouts de rafles...). Intervenant après égrappage, Delta Trio est composé de trois éléments essentiels:

  • la trémie d'alimentation est en mesure d'orienter les objets à trier par rapport au plan de tri, et de leur donner une vitesse en sortie compatible avec la vitesse de transfert des galets trieurs;
  • l'ensemble des éléments constitutifs de la trémie d'alimentation est entièrement mis en vibration, de manière à limiter les forces de frottement de la vendange;
  • les rouleaux à galets acheminent les parties végétales vers la sortie du trieur, pendant que les baies triées sont collectées sous le plan de tri.

Delta Trio peut fonctionner à des débits de 12 à 15 t/h.

Prix indicatif : 15000 € HT.

Ligne de tri à lame d'air Mistral
Constructeur : Vaucher Beguet

La ligne de tri Mistral, du constructeur Vaucher Beguet, accomplit trois tâches. Placée directement sous l'égrappoir, elle comprend (1) un plateau vibrant muni d'une grille, où la vendange sera étalée et égouttée. Les petits déchets (bouts de rafles; baies décharnées ou millerandées; verjus; pépins…) sont collectés dans une goulotte, et les jus dans un bac. (2) Les gros déchets (feuilles, pétioles, rafles…) sont ensuite stoppés par un peigne de longueur modulable. (3) En fin de parcours, la vendange restante chute de façon homogène devant une lame d'air de puissance réglable, clé de voûte du système.
Gilles Zehner, responsable commercial de Vaucher Beguet, explique:

À ce stade, les ultimes déchets (baies botrytisées...) sont "soufflés" par la lame d'air et récupérés dans un bac plastique (non fourni), tandis que les baies triées sont receptionnées sur un tapis horizontal.

Mistral est proposée en version 7 t/h (Mistral 100), au tarif de 30000 € HT environ. Et en version 12 t/h (Mistral 140), au tarif de 45000 € HT environ.

Vous avez un projet d'investissement? Vous souhaitez en savoir plus sur ces appareils, ou sur d'autres comme le Tribaie d'Amos Industrie? Vous êtes invités à lire l'article "Procédés différents, objectifs différents", paru dans le n°400 de Viti (septembre 2014).
Si vous n'êtes pas encore abonné, rendez-vous sur
http://www.kiosque-atc.com/, ou si vous êtes abonné sur  http://www.mon-viti.com/contact, afin d'accèder aux archives papier.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière