Premium
Imprimer
Commentaires
Énergie renouvelable

Sun’agri protège la vigne… et produit de l’électricité

Publié le 18/12/2019 - 10:18

Ce système agrivoltaïque de protection climatique des cultures peut aussi produire de l’électricité. Il fonctionne grâce à un pilotage automatique basé sur un algorithme prenant en compte trois données : modèle de croissance de la plante, données météo, capteurs à la parcelle. « C’est une technologie initiée il y a dix ans avec l’Inra et l’Irstea », explique Alexandre Cartier, de Sun’Agri. La structure s’adapte à la largeur des rangs et nécessite un permis de construire. « Elle est envisageable sur des zones plates par souci technique et paysager, et uniquement sur des parcelles en renouvellement, pas sur de l’existant. » Les panneaux sont à 4,5 m de hauteur et n’empêchent pas la mécanisation, sauf pour les opérations où l’on enjambe (rangée de poteaux tous les 9-10 m). Pour l’instant, l’installation Sun’Agri n’est pas compatible avec les cahiers des charges des AOC.
Avantages : éviter le stress hydrique et les gelées, mieux gérer l’évapotranspiration, éviter les vendanges précoces, mieux conserver l’acidité du raisin, rallonger la maturation et produire de l’électricité. Possibilité de mutualiser l’usage du dispositif pour servir au palissage.
Disponibilité : déjà sur le marché.
Prix : gratuit en contrepartie d’un bail de trente ans, ou investissement dans le projet à 100 % ou à 50 % (taux de retour sur investissement de 4 à 5 % par an).

Plus d'informations sur le palmarès Sitevi.

Article paru dans Viti 447 de novembre-décembre 2019Viti 447 novembre-décembre 2019

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière